les indicateurs économiques passent au rouge

Publié le par jps

La prévision de croissance pour la France est établie à 1.7% par Bruxelles et 1.5% par le FMI. La loi de finances 2008 a été établie sur un taux de croissance de 2.25%. La rigueur s’accentuera donc !

300244311.jpgL'Agence française pour les investissements internationaux (AFII), qui dépend du ministère français de l'Economie et des Finances, a constaté une baisse de l’investissement étranger en France en 2007 par rapport à 2006 (- 6.16%). La France n’est pas aussi attractive que le prétendent sarkozy et Fillon. Que font-ils contre les délocalisations ? Par ailleurs, le moral des industriels est en berne.

 

4690853.jpgLa courbe des prix à la consommation est exponentielle. L’indice global est passé de +10,6% à +12,3% entre décembre 2007 et janvier 2008. Les prix des produits pétroliers ont enregistré un bond de 19,1%. Quant aux prix des combustibles liquides, leurs hausses ont culminé à 34,8% en janvier.

300244309.jpgLe moteur de la consommation est à la peine. Les chiffres INSEE révèlent une chute de 3,9% des dépenses en biens durables, un plongeon de 8,7% des achats d'automobiles l'indice des prix "harmonisé " au niveau européen, qui tient compte des prix des dépenses de santé réellement payés par le consommateur, après remboursement par l'assurance-maladie, fait ressortir une inflation en hausse de 3,2 % en janvier. L'écart de 0,4 point avec l'indice des prix à la consommation s'explique pour moitié par "l’impact de la mise en place de la franchise médicale sur les médicaments (50 centimes par boîte), les transports sanitaires et les actes paramédicaux ", (Pierre-Olivier Beffy). Je serai le président du pouvoir d’achat, avait-il dit. Oui le sien avant tout (+202%) et ceux des personnes aisées par une défiscalisation accrue (15 milliards en cadeau).

La rigueur n'est pas pour tous, il est à remarquer que certaines catégories ont plutôt connu l'embellie, exemple : entre 2006 et 2007, les revenus nets avant impôt (aides comprises) des céréaliers ont bondi de 98 % alors qu’ils avaient déjà augmenté de 39 % entre 2005 et 2006, voilà pourquoi les pâtes ont augmente de: +30.60 %. De même, le revenu des viticulteurs sous appellation se redresserait de 21 %. (source : scees) 

Nous sommes Les derniers de la classe

Commenter cet article

Rébus 23/02/2008 16:39

Tout va bien , la preuve, c'est ce que prétendent Fillon et Lagarde, le nouveau duo comique à succès. Comiques ou autistes ?

ciboulette 23/02/2008 13:10

bonjour,j'ai écrit hier un article sur l'évolution ou plutôt la dépression de la consommation sur 10 ans en prenant de exemples pratiques qui font notre vie et nos  fins de mois.En 10 ans, le SMIC a augmenté de 24 %, les loyers de 52 %, mon assurance de 85 % (avec toujours les mêmes caractéristiques). Je paie mon loyer et mon assurance tous les mois. CQFD.