Brèves de campagne

Publié le par jps

Alors que la plupart des candidats, à l’instar de Juppé ont honte de mettre le sigle UMP sur leurs affiches et blog (pendant les présidentielles c’était la droite décomplexée), il est constaté que certains franchissent le Rubicon tels Bernard Rey, adjoint UMP à la mairie du 3e arrondissement de Lyon qui soutient, Gérard Collomb, candidat socialiste à Lyon et Jean-Luc Romero UMP annonçant qu'il votera pour la liste MoDem dans le XIIe arrondissement de Paris puis, "sans aucune hésitation", pour Bertrand Delanoë au second tour. Jean-Luc Romero UMP soutient le MoDem Corinne Lepage. 

La préfecture du Rhône a invalidé le 3 mars la liste Mouvement Démocrate Lyon car un de ses candidats, Albert Roman, un retraité de 78 ans, était également inscrit sur une autre liste, celle du Front national.

Richard Dell’Agnola, maire UMP de Thiais (Val-de-Marne) reconnaît avoir fait du copier-coller de ses tracts 2001 pour ses propositions de campagne 2007 dont 112 sont identiques.

A court d’argument de campagne, Rama yade (à colombes) et Rachida Dati (à Paris) accusent certains de leurs adversaires de campagne de raciste. Philippe Sarre du parti socialiste a porté plainte pour diffamation contre Rama Yade. Le Modem offusqué des propos de Rachida Dati n’a pas, à ce jour, entamé de procédure judiciaire. Aucun programme local et un bilan gouvernemental désastreux, alors elles n’ont trouvé d’autres moyens que d’incriminer de manière fallacieuse les concurrents.
 

ca-va-mal-finir.jpgPour cause ! Les candidats de droite ne peuvent s’appuyer sur le bilan gouvernemental car il est néfaste pour la France. Où sont les promesses d’augmentation du pouvoir d’achat ? De lutte contre les parachutes dorés ? etc.… Le bilan est préoccupant : augmentation de 207% de l’indemnité présidentielle, 15 milliards de bouclier fiscal principalement au profits des riches, création de la franchise médicale, augmentation des travailleurs pauvres, les délocalisations se poursuivent, de même que les évasions fiscales. Discrédit de la fonction présidentielle par les invectives de sarkozy où ses intérêts portant plus sur sa vie sentimentale que sur l’intérêt général, plus préoccupé par ses intérêts personnels que les ennuis quotidiens de ces concitoyens. Hausse de l’inflation. Accroissement de la dette publique (déficit budgétaire : 6,61 milliards d'euros au 31 janvier 2008, contre 5,69 milliards d'euros à la même date en 2007), assèchement des comptes de la nation : les caisses sont vides ! Les minima sociaux, les pensions de retraites et le traitement des fonctionnaires revus nettement en dessous de l’inflation. Non-remboursement d'une quarantaine de médicaments. La France est la risée internationale. Participation accrue de notre armée en Afghanistan (pour faire plaisir à Bush). Une " première dame de France qui traite les Français de minables (Mme Carla Bruni-sarkozy dans Daily mail du 19 janvier 2008) etc… Si la droite l’emporte, ce sera pour eux un signe pour poursuivre dans cette voie qui nous mènent droit dans le mur " ca va mal finir " comme l’écrit François Léotard. 

Par ailleurs, n’oublions pas ce qui nous attend : Dépénalisation du droit des affaires ce qui constitue une incitation à la corruption. Instauration de la TVA (anti)sociale ce qui va d’autant amputer le pouvoir d’achat et augmenter l’inflation. Remise en cause des prises en charges à 100% pour les grands infirmes et les grands malades par la mise en application du bouclier sanitaire. Réforme (par le prolongement des cotisations) des régimes de retraites. Conflit armée avec l’Iran. Réforme au détriment de la recherche scientifique fondamentale. Mesures  favorisant l'émergence des sectes, comme la scientologie, etc…

Il serait judicieux de profiter de ces élections municipales et cantonales pour donner à l’équipe Fillon-sarkozy un sérieux avertissement, afin de leur signifier que le peuple français demande plus de sérieux et d’équité dans la gestion des affaires de la nation, Ces élus municipaux ou départementaux constitueront la base électorale pour les prochaines élections sénatoriales dans le cadre du suffrage indirecte pour désigner les membres du Sénat qui est la seconde chambre du Parlement. De ce fait, la politique nationale ne peut être occultée des débats dans le cadre de ces élections cantonales et municipales.

La droite nous a assez menti, montrons par nos suffrages que nous ne sommes pas dupes.

Publié dans droite

Commenter cet article

deslilas 06/03/2008 13:11

Qui alimente le climat de guerre civile en France ?Les pyromanes au karcher, ceux qui caricaturent les positions des uns et des autres "La France des honnêtes gens contre les délinquants, les criminels, les violeurs, les pédophiles".Rama Yade qui diffame journalistes "charognards", les gens de gauche "xénophobes et racistes" selon elle. Fillon qui joue l'arroseur arrosé et ne voit plus la poutre sous ses sourcils.Sarkozy qui tente de rallumer les guerres de religion et le combat cléricaux contre laïcs.

epigones 05/03/2008 22:12

Bien sûr  JPS,  c'est OK ; il faut bien rire un peu, de peur d'être obligé d'en pleurer bientôt.  Ceci dit, je suis le plus souvent d'accord  avec vous.  Je lis régulièrement vos chroniques  qui entretiennent heureusement ma mauvaise humeur.  Bonne nuit quand même.

destin et turbulences 05/03/2008 20:51

Il suffit de lire ce petit recueil de citations de la droite de ces dernières semaines our voir que les élections sont pour eux un problème.Fillon : la gauche crée un "climat de quasi-guerre civile"Selon le Premier ministre, la gauche fait "régner dans le pays à l'occasion des municipales", un "climat de quasi-guerre civile", "en particulier avec ces attaques ad hominem".La droite française avec Sarkozy à sa tête, ou plutôt sans tête, a vraiment perdu la boule. Ou, peut être pire elle utilise  les méthodes éprouvées de la droite espagnole, et veut nous faire basculer dans la même folie.  Calomniez qu'il restera toujours quelque chose.La liste suivante est un petit résumé de la folie politique que distille la droite française dans l'esprit de nos concitoyens, et de la destruction sytématique de la respectabilité de la gauche. Sans doute le  peu de respectabilité qui reste à la fonction présidentielle vient justifier cela. J'anticipe la polémique, il suffit de lire les journaux étrangers pour se rendre compte, que le problème est centré sur la  droite incompétente, destructrice qui nous dirige. Pas un seul jour ne passe dans le monde de la presse étrangère sans un article destructeur sur  notre président aux idées farfelues et sur  son comportement.Fillon : la gauche crée un "climat de quasi-guerre civile"  "Pourquoi la gauche est-elle aussi agressive, aussi violente avec le président de la République?  "On dirait des charognards affamés qui attendaient désespérément depuis des mois un morceau de viande à se mettre sous les crocs en prévision de la bataille des municipales", a affirmé Frédéric Lefebvre dans un communiqué.Darcos accuse la gauche d’«utiliser le registre lepéniste» contre SarkozyLionnel Luca, "il y a eu d'autres exemples dans le passé de ce type d'acharnement, avec Roger Salengro et Pierre Bérégovoy et l'on sait comment cela a fini".  Rétention de sûreté: Morano accuse le PS de se mettre «clairement du côté des assassins»Pierre Lellouche accuse la gauche d’utiliser «des méthodes qui relèvent de la Stasi»Laurent Wauquiez accuse l’opposition de «terrorisme intellectuel»Rama Yade accuse la gauche d'être racisteSi ce genre de sites avait existé pendant la guerre, qu’en aurait-il été des dénonciations de Juifs ? (Carla Bruni).Appel à la "vigilance républicaine" : Jego dénonce des "méthodes staliniennes"Karoutchi n’a pas hésité à assimiler les "attaques" contre Nicolas Sarkozy à celles subies par Jean Zay, "mi juif, mi protestant", cible de la presse d'extrême-droite sous le gouvernement de Vichy

jps 05/03/2008 17:26

@epigones : LOLLL vous avez raison c'est dû à mon correcteur automatique (c'est un vieux word) qui connait pas délocalisation. je rectifiais lorsque j'ai reçu votre com. Ceci m'a fait rire. Vous comprendrai que ceci ne pouvait être dans mon esprit. je confirme il faut bien lire délocalisationcordialement Epigones

epigones 05/03/2008 16:56

Oh pôvre ! Qué décolonisation ?