Restons vigilants, y compris sur les réformes éventuelles

Publié le par jps

morano.jpgLes caisses sont vides. Les économies sont pour le peuple pas pour le palais. Sarkozy avait promis un gouvernement resserré lors des présidentielles et voilà qu’il en augmente les effectifs par des nominations supplémentaires de secrétaires d’Etat. On peut s’étonner de la présence de Morano avec sa gouaille et du maintien de Santini qui est mis en examen (Ali Baba à l’Elysée ?). La règle voulait qu'un ministre battu aux législatives, démissionne, Juppé appréciera la présence notamment de Morano qui a été battue aux municipales. Nadine Morano, le 23 février 2008, dans l'émission "le téléphone sonne" sur France Inter déclare qu'il "faut légiférer pour faire mieux contrôler les blogs politiques" c’est pourquoi Nicolas Princen est nommé avec pour mission de "veiller à tout ce qui est dit sur Nicolas Sarkozy sur Internet". On a trouvé de l’argent pour payer cette personne. Ceci étant la traque avait commencé pour de nombreux bloggeurs, sous différents aspects et ne venant pas toujours directement des politiques (exemples demandez lui, ou à eux, encore à lui). Par ailleurs, le fait que certaines vidéos, qui ne sont pas à l’honneur de sarkozy, disparaissent comme ici n’est pas fortuit.

 

Censure-21.jpg
Les économies d'échelle promises dans le grand projet de regroupement de tous les services départementaux de l'Etat sous la coupe des préfets, annoncé lors du Conseil de modernisation des politiques publiques du 12 décembre, semblent reportées sine die. Par contre, Copé remet à l’honneur les propositions de la commission Attali. N’est-ce pas pour appliquer notamment celle consistant à supprimer les départements car la gauche dirige désormais 58 départements, contre 44 à la droite ? Ce sera difficile car les caciques de droite risquent néanmoins de s’y opposer. Pourtant, il est nécessaire de réduire ce mille feuilles institutionnelles (Europe, Etat, région, département, communauté de communes, d’agglomération ou urbaines, et communes). Cette superposition favorise la corruption, prise illégale d’intérêts, recel d’abus de biens sociaux (Voir Rue89 du 2007/10/09 Roger Lenglet) et également accumulation d’impôts locaux.

En ce qui concerne la fiscalité locale, son accroissement est en partie imputable aux transferts de compétences de l’Etat vers les collectivités territoriales qui ne sont pas compensées par des dotations suffisantes. L’Etat sarkozyste se permet même de transférer sans compensation, comme la prise en charge en lieu et place des services préfectoraux, le recueil et la délivrance des Cartes Nationales d’Identités et passeports (décrets n° 99-973 du 25 novembre 1999 et n° 2001-185 du 26 février 2001). L’Etat a été condamné pour avoir transféré illégalement la gestion des cartes d’identité (Conseil d’Etat du 6 avril 2007 n° 299825 ). Auparavant, seul le coût en personnel était indemnisé (Conseil d’Etat du 14 septembre 2007 ) mais depuis l’arrêt du Tribunal Administratif de Besançon (8 novembre 2007 n° 0600092) l’indemnisation comprends en plus des frais de personnel les frais de structure et de fonctionnement. Selon M. Montebourg, "Nicolas Sarkozy avait lâché il y a quelques mois à un président de conseil régional socialiste 'moi, je diminue mes impôts sur le plan national pour devenir populaire et je vous obligerai à augmenter vos impôts en vous transférant des charges supplémentaires et vous deviendrez impopulaires'". Rappelons que la gauche est à la tête de 24 régions sur 26.

Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, partant en retraite, pourrait s’effectuer par la suppression d’une de ces strates territoriales. Cependant Fillon et sarkozy privilégient la baisse d'effectifs dans les brigades spécialisées. Moins de contrôles sanitaires donc plus de risques (pandémies), moins de contrôles fiscaux pour les délinquants en col blanc. Bien sûr à cela s’ajoute la dépénalisation du droit des affaires qui constituera " un formidable encouragement à déresponsabiliser les entreprises, car le risque d’une amende n’aura jamais le même effet dissuasif que le risque d’une peine de prison. De plus, la modification de la date de départ du délai de prescription en matière d’abus de bien social, malgré son allongement, pourrait freiner la recherche d’autres délits liés à la corruption. "


Autres pistes : " sous couvert d’amélioration de la mobilité et des parcours professionnels des fonctionnaires, le gouvernement prépare tout simplement le licenciement déguisé de fonctionnaires. Un magistrat qui résisterait un peu trop aux pressions de sa hiérarchie pourrait voir son poste disparaître, et se proposer une formation pour rejoindre le service juridique d’une administration en Dom-Tom, des policiers trop indépendants pourraient se retrouver dans l’administration pénitentiaire, un secrétaire général de mairie gênant et informé de malversations financières pourrait se voir viré au bout de deux ans " (L’auteur ). Sarkozy et Fillon souhaitent également réduire de 27,47 % les effectifs non-opérationnels de l’armée, je ne peux me prononcer sur la pertinence de ce projet par manque de connaissances suffisantes en ce domaine. Petite remarque : Le sous-marin "le Terrible " équipé du nouveau missile balistique M-51 n’est pas une décision de sarkozy ou Fillon. militairebaseiran.jpgMais qu’en est-il de la promesse du second porte-avions ? Comment serait-elle réalisable alors que la France a engagé plus d’effectifs en Afghanistan et qu’elle prévoit d’implanter une base plus conséquente à proximité de l’Iran. Encore une fois où chercher les Euros nécessaires dans un contexte de très net resserrement budgétaire ?

En ratifiant la loi n° 94-1137 du 27 décembre 1994, époque où Balladur et Juppé étaient respectivement premier ministre et ministre des affaires étrangères, le Parlement français entérinait la proposition de création de l’OMC et, entre autres textes l’Accord général sur le commerce des services (AGCS). L’AGCS a pour objet la libéralisation totale (en d’autres termes privatisation totale) de 160 secteurs de service (éducation, santé, tourisme, énergie, services postaux, recherche et développement, environnement, culture, distribution, aménagement urbain, etc.). Voilà des possibilités pour dégrossir le bataillon de fonctionnaire et le "mammouth " de l’éducation nationale. Les dépenses de santé mondiale représentent, selon l’OMC, 3 500 milliards de dollars, les dépenses liées à l’éducation 2 000 milliards de dollars. Belle manne pour le privé. C’est ainsi que la France a perdu la poule aux œufs d’or des autoroutes et ce n’est pas fini les autres secteurs vont être concernés, sarkozy et Fillon vont s’y employer. Les réformes destructrices se poursuivront en ce sens, même si la réalité démontre que cela ne correspond pas à l’intérêt général. En Californie, la dérégulation du marché de l'électricité a contribué à perturber le système, d’où les nombreuses pannes. La Grande-Bretagne qui a privatisé, en 1994, son système ferroviaire a engendré une augmentation des tarifs de chemins de fer (parmi les plus chers d’Europe) et le sous-investissement de la part de ces sociétés a fait naître des problèmes récurrents de sécurité, il en résulte que le secteur public de ce pays reprends progressivement la gestion des infrastructures.

Le gouvernement Raffarin, sous lequel sarkozy était ministre de l’intérieur et du culte, a remplacé la Mission interministérielle de lutte contre les sectes (MILS), chargée d’analyser les dérives et d’inciter les pouvoirs publics à combattre les sectes, par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), qui a des missions plus restreintes qui ne concernent que les "seuls actes et comportements contraires aux lois et règlements troublant l’ordre public ". Mais l’existence de cette Miviludes ne sera-t-elle pas mise en cause ? Le
passé en la matière de sarkosy nous fait craindre le pire d’autant qu’il souhaite une définition du mot secte. Ceci permettrait une quasi-impunité à la scientologie.

Nicolas Sarkozy a promis le 20 mars 08 que la francophonie resterait "une priorité de la diplomatie française ", lors d'un discours prononcé à la Cité internationale universitaire de Paris à l'occasion de la Journée internationale de la francophonie. On peut s’en réjouir mais n’est-ce pas une fois de plus un effet d’annonce ? C’est une décision qui est "à peu de frais " et qui va dans le bon sens, mais sarkozy n’est plus crédible, il a tellement menti. Sarkozy qui se disait le Président du pouvoir d’achat, qui promettait de réformer la pratique des parachutes dorés…

Fillon et sarkozy veulent également réformer les systèmes de retraite, en imposant les 41 annuités. Quelles en seront les modalités ? Ils iront rechercher la croissance "y compris avec leurs dents ". Mais cette croissance ne doit pas être que pour quelques privilégies sinon elle contribue à accroître les inégalités. Il convient de partager équitablement les richesses entre le capital et les salaires, par exemples par une modulation des charges patronales aux bénéfices des artisans, commerçants, très petites entreprises, par une taxation de certains flux financiers, par une réforme des niches fiscales, etc…

Publié dans droite

Commenter cet article

TendrePoison 22/03/2008 09:42


Autres déclarations qui font frémir:Une dissuasion " strictement défensive " dont il lui revient d'apprécier la limite. Et de prévenir : " Tous ceux qui menaceraient de s'en prendre à nos intérêts vitaux s'exposeraient à une riposte sévère de la France, entraînant des dommages inacceptables pour eux. " Il évoque aussi la possibilité, dans le cadre de la dissuasion, de procéder à un " avertissement nucléaire ".(...)Sarkozy évoque explicitement la menace de Téhéran : " L'Iran accroît la portée de ses missiles alors que de graves soupçons pèsent sur son programme nucléaire. C'est bien la sécurité de l'Europe qui est en jeu. " Le pire est à craindre si les Républicains passent aux US.Quant aux retraites, qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre: le nouveau toutou du gouvernement, Luc Chatel nous aboie ce matin qu'il est nécessaire d'allonger d'un an la durée légale de cotisation retraite avant 2012 pour, nous dit-il, "sauver le système". On croit rêver. Sauver le système pour qui ? Et jusqu'où ? Jusquà l'absurde ? Croit-il vraiment qu'on veuille sauver un système qui nous broie de plus en plus pour engraisser quelques pachas ? Décidémment l'inconscience rend indécent...Et d'ajouter que si l'opposition a quelque chose d'autre à poposer, qu'elle n'hésite pas... qu'ils commencent déjà par proposer quelque chose, eux ! c'est eux qui ont le pouvoir ! et ils ne proposent RIEN, à part pousser jusqu'au non-sens un système qui les gave, et après moi le déluge ! non seulement ils n'avancent pas mais ils reculent avec une tentative tragi-comique de déterrer "travail-famille-patrie" ... Quand à Sarko, il essaie désespéremment de cacher son vide derrière un mixe stylistique de Bush, Berlusconi et Tom Cruise. Le président du renouveau hein ? Bon allez, y a un rayon de soleil, on se détend