Tibet

Publié le par jps

Les faits historiques

Le Tibet fut un "empire militaire indépendant et expansionniste entre le VIIe et le IXe siècle, rival de la Chine des Tang et du califat de Bagdad. […] il conquiert la Chine des Song (1231-1279), annexe la Corée (1236-1237) et envahit le Vietnam (1288). Pour les descendants de Genghis Khan, qui domptaient en même temps l'Iran et la Russie, avant de frapper à la porte de Vienne, la Chine ne représentait qu'une partie de leur immense empire, au même titre que le Tibet et tous les autres pays conquis. Il s'ensuit qu'il est difficile de déclarer dès lors que le Tibet fait partie de la Chine dès cette période. Les annales historiques de l'époque, le Yuanshi, ne mentionnent d'ailleurs pas le Tibet comme faisant partie de l'Empire mongol. " (Hwari Pema Konchok, CNRS). " Ce n'est qu'au XIIIe siècle, lors de l'expansion d'une autre grande confédération nomade de l'Asie centrale, l'Empire mongol, que le Tibet entre en relation diplomatique avec la cour mongole (1247). […] La relation particulière nouée en 1247 entre l'empereur mongol Godan Khan et le hiérarque tibétain Sakya Pandita est connue sous le nom de "prêtre-patron". La présence chinoise sous les Ming était alors inexistante au Tibet et en Mongolie : la Chine sédentaire des Han n'a en effet aucune prétention expansionniste avant la première moitié du XXe siècle. " (Hwari Pema Konchok, CNRS) " Le régime chinois (Les communistes chinois, sous la direction de Mao), à la fois anti-impérialiste et antireligieux, réclame pourtant l'autorité sur toute l'étendue et sur les peuples de l'Empire mandchou déchu. Il revendique, au nom de l'ancienne relation de "prêtre-patron" qui unissait les Mongols, puis les Mandchous aux Tibétains, le droit de diriger les bouddhistes tibétains et de choisir les hiérarques religieux. En même temps, il les traite en sous-hommes et tente de les faire taire par la force. " (Hwari Pema Konchok, CNRS) "dès le XIXe siècle la politique britannique consiste à donner pratiquement à la Chine "un contrôle complet sur le Tibet, en soulignant que la Grande-Bretagne ne permettrait aucune interférence au Népal, au Bhoutan ni au Sikkim ". Or, et la Grande-Bretagne et la Chine font partie des membres fondateurs de l’ONU. Pas le Tibet. " (Claude B. Levenson, Tibet : la question qui dérange, Albin Michel, 2008) " Revendiquer le Tibet comme partie intégrante de la Chine "depuis toujours" est aussi anachronique que, pour Vienne, au XXIe siècle, de se prétendre le maître du territoire de l'Empire austro-hongrois au prétexte qu'il lui a un jour appartenu. " (Hwari Pema Konchok, CNRS)



Les argumentations

La Chine a énormément investi au Tibet, notamment pour la construction de lignes de chemin de fer, des routes, des infrastructures touristiques. Est-ce une raison pour valider cette annexion forcée ? La France n’a-t-elle pas fait de même dans ses anciennes colonies ? Certains, dont un parlementaire (vous le reconnaîtrez), reprennent des arguments de la propagande chinoise pour justifier les bienfaits de l’occupation "avant 1959, on avait pratiqué le servage féodal caractérisé par l'union du gouvernement et de la religion et par la dictature des bonzes et des aristocrates. Les masses de serfs n'avaient guère de droits de l'homme. Les propriétaires de serfs, tels que les fonctionnaires du gouvernement local, les aristocrates et les bonzes de la couche supérieure possédaient la totalité des terres, des prairies, des forêts, des montagnes, des rivières et le gros du cheptel. Les serfs, qui représentaient plus de 90 % de la population du Tibet, subissaient le même sort que celui des esclaves noirs travaillant dans les plantations au sud des Etats-Unis à l'époque. Les propriétaires de serfs pouvaient les vendre, les acheter, les transférer, les céder en cadeau, s'en servir pour payer des dettes, les échanger, les humilier et les maltraiter à leur gré ". (" Regards sur le Tibet " - China Intercontinental Press). Comme la France le justifiait en d’autres temps pour ses colonies. Autres arguments repris à la propagande chinoise pour démontrer un éventuel lien avec la CIA "au cours de ces dernières années, des anciens gros propriétaires de serfs en exil à l'étranger, bénéficiant de l'appui des forces antichinoises internationales, ont attaqué la réforme démocratique en se faisant passer pour des défenseurs des droits de l'homme. Par là, ils cherchent à tromper l'opinion publique et à restaurer leur paradis perdu". (" La réforme démocratique au Tibet " - China Intercontinental Press). Il faut toujours se méfier de telles sources notamment celle émanant de Presse contrôlée directement ou non par le pouvoir en place.

Quoiqu’il en soit "les paysans avaient une identité légale : s'ils avaient des devoirs, ils avaient également des droits. Les seigneurs, laïcs ou religieux, n'avaient pas le droit de modifier le montant des taxes dues par un serf, ni les dimensions de la terre dont il jouissait. Si cela arrivait, ce dernier était autorisé à traîner son maître en justice. " (groupe d'information sur le Tibet du Sénat) La France, à une certaine époque, était féodale avec des seigneurs et des serfs. Ceci justifierait-il qu’à ce jour notre pays soit occupé par une autre nation ? Raisonnement absurde d’autant que, comme les Français, les Tibétains ont évolué, y compris le Dalaï-Lama. Dans un premier temps, le Dalaï-Lama a tenté de collaborer sincèrement avec les autorités chinoises. Il a ainsi accepté de présider la Commission préparatoire pour la région autonome du Tibet, mise en place par l'occupant. Comme il le confie dans son autobiographie, lors de son voyage à Pékin en 1954 et de sa rencontre avec le président Mao, "l’idée d'une véritable association avec la Chine commençait à m'enthousiasmer. Et plus je pensais au marxisme, plus je lui trouvais des qualités. C'était un système qui voulait la justice et l'égalité pour tous, une panacée pour notre monde. D'un point de vue théorique, le seul défaut que je lui voyais était qu'il insistait sur l'aspect purement matériel de l'existence humaine. Sur ce point, je ne pouvais pas être d'accord " (" Au loin la liberté " - Sa Sainteté le Quatorzième Dalaï-Lama - Le Livre de poche)

Le Dalaï-Lama est un démocrate. " En effet, à peine le Dalaï-Lama s'est-il réfugié en Inde, avec plusieurs dizaines de milliers de ses compatriotes, qu'il a voulu organiser cette communauté tibétaine en exil sur la base de principes démocratiques. Dès 1961, il promulgue une Constitution provisoire qui proclame la séparation des pouvoirs et dont les fondements sont ceux de toute démocratie : égalité des citoyens devant la loi, élections libres et pluralisme politique. " avec une Administration responsable devant le Parlement. (groupe d'information sur le Tibet du Sénat) Dans cet esprit, le Dalaï-Lama a rendu publiques dès 1992 des " lignes directrices de la politique du futur Tibet ".


Les intérêts de la Chine à occuper le Tibet

(en photo de jeunes Tibétains jouant avec des déchets)La chine trouve un grand intérêt à occuper le Tibet " Plus de 40 % des ressources recensées à l’intérieur des frontières actuelles de la Chine se trouvent au Tibet, de l’arsenic au zinc en passant par la bauxite, le charbon, le fer et l’uranium, sans négliger l’or, le jade ni le saphir, pas plus que le quartz ou le sel, ni même le pétrole ". (Claude B. Levenson, Tibet : la question qui dérange, Albin Michel, 2008) De plus " Sous prétexte de protéger les cours supérieurs des grands fleuves chinois – le Yangtsé et le Fleuve jaune –, des milliers de nomades tibétains ont été expulsés de force de leurs terres et réinstallés dans des villes nouvelles misérables plantées au milieu de nulle part. " (Gabriel Lafitte). . Ils ont été forcés à l'exil car la Chine veut exploiter cette terre pour en faire du profit et comme ils ne sont pas armés, ils sont des proies faciles, prenons en conscience !!! Dans le même temps le Tibet devient la poubelle de la Chine. Le Dalaï-Lama lorsqu’en 1987 il présentât devant le Congrès américain ses propositions officielles pour un plan de paix en cinq points, il suggéra la restauration et la protection de l'environnement naturel du Tibet et l'abandon par la Chine de son programme de stockage de déchets nucléaires au Tibet.

La fracture ethnique a pris aussi le train laissant les Tibétains à quai. Ils interdisent tout ce qu'ils avaient jusqu'à leur langue (langage), leurs cheveux (les chinois coupaient court les cheveux des filles comme le raconte

Yungchen Lhamo Chanteuse tibétaine née dans un camp de travail où il était interdit de chanter.)

 

Ne rien faire c’est cautionner

Bien sûr que certains des manifestants tibétains ont fait preuve de violence dernièrement. Tous les Tibétains ne sont pas pratiquants, ils ne sont pas tous bouddhistes même si cette religion qui prône la non-violence est amplement majoritaire dans ce pays (Le Bouddhisme est la compassion en action). Les Français en 39-45, qui n’admettaient pas l’occupation, étaient considérés comme de valeureux résistants. Au demeurant, les journaux télévisés nous ont montré des bonzes, sans arme, se jeter à corps perdu contre les forces de l’ordre chinoises. En un ultime désespoir. Les Tibétains sont traditionnellement respectueux des animaux et de la nature. Nous devons les soutenir pour leur liberté de penser, leur culture, leur conscience du monde que beaucoup de peuples ont perdu. Mais, au-delà de ces protestations formelles (deux résolutions de l'ONU en 1961 et 1965), la cause tibétaine n'a pas rencontré de véritable soutien dans la communauté internationale. La Chine a pu profiter jusqu'à aujourd'hui de la politique du fait accompli. Le peuple tibétain presque oublié...

un peu comme les indiens d'Amérique. Certains développent des arguties pour justifier leur silence, ou leur inaction, leur frilosité, voir même défendre la Chine (notamment voir ce qui a été développé précédemment) jusqu’à affirmer des contre-vérités. La chine n’est pas totalitaire ? Pourtant il est aisé de démontrer que l’on est proche du despotisme : Tiananmen en 1989 ou plus récemment un entrepreneur chinois Wei Wenhua, a été battu à mort (le 7 janvier 2008) par des officiers municipaux ("chengguan") car il filmait une altercation à l’aide de son téléphone portable avec des manifestants dans la ville de Tianmen (province du Hubei). La violente répression des émeutes au Tibet prouve que le gouvernement chinois ne respecte pas les droits les plus fondamentaux notamment l'intégrité des personnes ou la liberté d'expression, alors même qu’il s’y était engagé pour obtenir l'organisation des jeux Olympiques à Pékin. Quel chef d'oeuvre d'hypocrisie de la part du CIO.


Plutôt que de tenir des propos consistant à démarquer le sport de la politique ou le sport de l’économie, alors même que les liens entre les deux sont désormais avérés eu égard aux juteux contrats (par ex : publicitaires) que peuvent obtenir par la suite les médaillés. La réflexion de Marie Collonvillé (une des meilleures heptathloniennes mondiales) est de loin la plus adaptée : " Mais on ne fait pas de la politique là! On parle de droits de l’Homme. […] On a le droit d’avoir un cerveau et ses opinions. Si on peut profiter de notre statut pour faire passer un message, à nous de le faire. On est en partie otage, en partie acteur. En tout cas, si ma petite voix peut changer quelque chose…. ". Quelle image les sportifs auront-ils d'eux-mêmes quand, lors de multiples cérémonies ou réceptions diverses, ils devront serrer la main de tortionnaires sans savoir leur degré d'implication ?

L’intérêt économique supplante toutes considérations humaines. Ainsi est acheté la passivité ou le silence. Exemple supplémentaire pour démontrer que le matérialisme ou/et l’égoïsme l’emporte désormais sur la solidarité ou/et l’humanisme. Cependant, Gordon Brown, le premier ministre britannique, a annoncé, ce mercredi 9 avril 08, qu’il n’assisterait pas à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Pékin, sarkozy, fillon prendront-ils cette sage décision ? Chaque citoyen, même modestement, est en capacité de montrer leur réprobation face aux agissements du gouvernement chinois. Des espagnoles "ont déposé une plainte en 2006 à l’Audience nationale de Madrid pour "génocide à l’encontre du peuple tibétain" contre plusieurs dirigeants chinois à la retraite. " Fait révolutionnaire s’il en fut, " En vertu de sa "compétence universelle", la justice espagnole a accepté d’ouvrir le dossier ". (Claude B. Levenson, Tibet : la question qui dérange, 2008). Par ailleurs, pourquoi ne pas boycotter les J.O. à la TV, ou tout au moins la cérémonie d’ouverture ?

Publié dans poly-tics

Commenter cet article

helene 22/04/2008 13:02

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=14052

ciboulette 13/04/2008 11:04

franchement, je commence à halluciner ! Les français, l'internet s'enflamment, s'offusquent, deviennent hystériques dans les rues pour défendre on ne sait quoi dans un Pays lointain. On ne dispose que d'informations manipulées de part et d'autres. On fait de nous des pingouins !Savez-vous que la France vient de rapporter Quatre médailles d'OR ? Non, pas aux JO. C'est le Pays le plus perverti du Monde ! Et ils sont où les français moralisateurs ? Certes, c'est plus facile de voir la paille qui se trouve dans l'oeil du voisin que la poutre qui est dans le sien !Le peuple français s'accommode bien de la corruption qui règne en France partout avec une insolence stupéfiante et ça fait des années que ça dure,mais je ne vois pas pourquoi ça ne continuerait pas puisque tout le monde est content.Beaucoup de Pays ont renversé leur gouvernement, ont fait le ménage et ont créé une nouvelle constitution, une nouvelle structure économique pour beaucoup moins que ça.  

Elian 12/04/2008 21:24

La CIA qui reconnait ??? Eva t'as  pas d'autres conneries à raconter pour nous faire marrer.

CANDIDE 12/04/2008 20:38

Cette flamme "enflamme". Je ne comprends pas la frilosité de la France à prendre une décision claire et nette!Ils(les z'élus pas zélés) montrent encore ici leur trouille de capitalistes craignant pour leurs intérêts(perso). Et ce qui me met hors de moi.....surtout, c'est la lacheté des journalistes !On n'est pas si éloigné du régime chinois et de sa censure!

eva journaliste-resistante a l'intolerable 11/04/2008 16:11

Cette fameuse photo sur la place ! En réalité, il ne s'agit pas d'un manifestant, mais il fait partie du convoi de chars, et il arrêtait la circulation ! La propagande américaine n'a rien à envier à celle de la Chine...Tous les touristes étrangers ont vu que les moines ont attaqué les Chinois (comme par hasard avant les JO, la CIA reconnaît elle-même que les EU sont derrière ), les tuant et démollissant leurs magasins. Un début de nettoyage ethnique, que les médias occidentaux n'ont pas montré, pas plus que les moines armés.Les touristes ont été choqués de voir que les Chinois n'intervenaient pas; et pour cause, ils savaient que l' Occident le leur reprocherait ! Ils sont intervenus au bout de deux jours de massacres, que les médias aux ordres se sont bien gardés de nous montrer.Les EU rêvent d'avoir à la tête du Tibet, comme au Kosovo, au Pakistan etc, des marionnettes )à leur solde, qui leur permettront d'installer des bases et de piller les ressources du Tibet au bénéfice des multinationales. La Chine serait encerclée... sa puissance limitée, alors qu'il serait bon d'avoir un bloc pour contrebalancer la puissance maléfique des EU. Eva