communication

Publié le par jps

Baisse d’audience pour la prestation de 90 minutes de sarkozy le jeudi 24 avril 08. Selon Médiamétrie 11,7 millions de téléspectateurs alors que le 29 novembre 07 il avait été recensé 18,8 millions de téléspectateurs. Quel crédit apporté aux propos de sarkozy? certains ont été fourvoyés lors des élections présidentielles, il serait aberrant qu’une telle situation se réitère. Sarkozy a changé. Il a déjà fait le coup " Un mono mismo bestido de seda, queda siempre un mono " C’est à dire " un singe même vêtu de soie reste toujours un singe " comme disent nos amis espagnols.

Sarkozy reconnaît avoir commis des erreurs sur la forme pas sur le fond car il persiste dans sa calamiteuse voie. C’est courageux de reconnaître ses erreurs mais persister c’est grave. Sarkozy n’a pas dit qu’il reviendrait sur les cadeaux fiscaux aux personnes très aisées. Il n’a pas déclaré qu’il reviendrait sur le triplement (député Doziere), de ses indemnités de Président (il conserve ses 20 000€) et le triplement du budget de l’Elysée. Sarkozy n'a toujours pas compris qu'on ne peut pas demander à autrui des efforts qu'on ne s'applique pas d'abord à soi-même et que la répartition doit nécessairement être équitable. sarkozy, hier soir, n'a pas fait évoluer son image. Même pire, il déclare "J'essaye de faire mon travail le mieux possible. Je vois tous les mécontentements. J'essaye de corriger les erreurs", alors au regard des résultats c’est de l’impéritie de sarkozy qui est avérée.

 Lorsque le sujet de l’affaire de la société générale est évoqué, Sarkozy a déclaré en parlant de Daniel Bouton : "C'est pas lui. Mais quand on a des salaires de cette nature et qu'on fait des erreurs de cette nature, il faut en tirer les conclusions." On ne peut s’empêcher de faire le parallélisme avec les erreurs de sarkozy qu’il vient d’admettre et pourtant il n’en tire pas les conclusions qui sied en la circonstance. Alors monsieur sarkozy vous n’en tirez pas les conclusions, vous concernant ?

Comme dit
Backchich: Il y a du Richard Virenque chez cet homme. Tous les événements se produisent à l’insu de son plein gré. Sarkozy a soutenu les gouvernements précédents, il en faisait parti. Il était même Ministre de l’économie et des finances en 2004. A présent, il critique la gestion des 25 précédentes années.

Sarkozy rappelle le doublement du prix du baril de pétrole, l’envolée d'autres matières premières, la crise des crédits immobiliers aux Etats-Unis (les subprimes) et un euro "à des niveaux invraisemblables". Il est consternant qu’aucun journaliste n’ait souligné la contradiction. Un Euro fort permet aux européens d’avoir une facture énergétique beaucoup moins importante que les Etats-Unis (par exemple) car le Pétrole et le gaz se facturent en dollars. Subséquemment et considérant que la production nécessite l’une ou l’autre de cette énergie et se retrouve donc inclus dans le prix de vente. De même beaucoup de produits, notamment manufacturés, sont à base de dérivés de pétrole. (exemple plastique que l’on trouve dans de multiples compositions). Ainsi l’Euro fort nous permet de contenir l’inflation qui, comme cela a été constaté, suit néanmoins une courbe exponentielle car l’augmentation du coût du brent a été une belle opportunité pour augmenter les prix. (Comme actuellement le prix du blé baisse mais pas le pain, alors que la hausse du pain était justifiée par une augmentation du coût de la matière première). Certains pourraient rétorquer qu’un Euro fort est préjudiciable aux exportations. Ceci est faux car notre prix de revient, comme cela vient d’être expliqué, est plus faible que pour les Etats-Unis par exemple. En France, les industriels conservent cette marge qui est ensuite affectée aux bénéfices. La preuve : Malgré l'euro fort, l'Italie a divisé par 2,3 son déficit commercial en 2007 et l’Allemagne demeure la première économie européenne avec 969 milliards d'euros (+8,5%). L’Allemagne a atteint un nouveau record d’excédent commercial de 199 milliards d'euros.
la France, qui vient de publier un déficit commercial record, quel contraste ! Le déficit commercial de la France a, par contre, atteint son record historique de 39,171 milliards d'euros en 2007, soit près de 11 milliards d'euros de plus que le chiffre, déjà sans précédent, enregistré en 2006 (28,238 milliards), selon les données brutes publiées, jeudi 7 février 08, par les Douanes. Sans les ventes d'armes, le déficit serait de 54 milliards d'euros. C'est la quatrième année consécutive que le solde des échanges commerciaux français est dans le rouge, le dernier petit excédent remontant à 2003 (+ 1,143 milliards). 

Le leitmotiv de sarkozy : Les Français ne travaillent pas assez. C’est une injure aux Français et un mensonge le rapport du Bureau International du Travail (BIT) en 2006 prouve l’
Excellente productivité des Français. C’est paradoxal de vouloir "réhabiliter la valeur travail" et de commencer par favoriser l'acquisition du capital par l'héritage. ( paquet fiscal qui touche les héritages), comme l’a fait sarkozy.

Sarkozy, de fait, se contredit. Il dénonce un capitalisme financier, mais se garde de prôner un autre système. Où est la promesse de mettre fin aux parachutes dorés ? Sarkozy avait dit pendant sa campagne "Je souhaite qu'on puisse rendre illégale la pratique des golden parachutes" et il répéta le 29 mai dernier au Havre " La pensée unique ne croyait pas à l'interdiction des parachutes dorés. Cette interdiction je l'ai promise et je la mettrai en œuvre ". Il l’avait promis pour l’été 2007. A aucun moment sarkozy n'a envisagé de demander le moindre effort aux plus riches. Comment le pourrait-il après leur avoir donné de majestueux cadeaux fiscaux ? Qui sont par ailleurs responsables de l’accroissement de notre déficit.

Sarkozy va poursuivre la même politique : Franchise médicale , Mutualisation des risques et privatisation des profits , Dépénalisation du droit des affaires , etc … et toujours pas de pouvoir d’achat, tant promis. A citer également l'allongement de la durée des cotisations retraite (41 ans à compter de 2012), [Sur les retraites, selon François Chérèque CFDT, Nicolas Sarkozy "ne connaît pas la loi" car il "a oublié un élément important: dans la loi il est marqué que le gouvernement pouvait ajuster le passage à 41 ans s'il n'y avait pas une évolution du taux d'activité des personnes de plus de 50 ans"], la guerre en Afghanistan [nos soldats combattent en ce pays depuis un certain temps. Sarkozy dit ce n’est pas la guerre. Ah bon ? et un bourbier ? et une extravagante dépense ?]

Sarkozy a rappelé la baisse du chômage mais a sciemment oublié de dire que ce résultat est tronqué et a contribué à l’accroissement de travailleurs pauvres. Souhaite t-il revenir au temps des serfs, des roturiers ?

Quelle outrageuse instrumentalisation, lorsqu’il dit au sujet d’Ingrid Bétancourt et plus spécifiquement des otages libérés par les Farcs : " Mais... je me suis battu! Peut-être pas bien mais on a eu la preuve de vie et on a eu les six libérations!" sarkozy ajoute que ces ex-otages savent à qui ils doivent leur libération. Il tente de nous faire croire que c’est grâce à lui. Si tel avait été le cas, la planète l’aurait su. Sans le dire, il le dit, jeu de syntaxe et de sémantique.

Sarkozy a demandé à être jugé à la fin de son quinquennat, en 2012, les Français pourront-ils tenir jusqu’à cette échéance ?

Publié dans Sarkozy (divers)

Commenter cet article

Nicolas W 30/04/2008 18:51

de la maîtrise de quoi, déjà ?

TendrePoison 27/04/2008 18:47

L'obsédé de la maîtrise qui ne maîtrise plus ce qu'il dit... ironique n'est-ce pas ?

eva journaliste-resistante a l'intolerable 26/04/2008 13:34

tu nous manquais, ami ! Eva

ciboulette 26/04/2008 10:34

Sarkozy a dit aussi qu'on avait raison de penser qu'il fait de la politique pour les riches !http://www.dailymotion.com/video/x57k12_sarkozy-avoue-faire-plus-pour-les-r_news et aussi sur mon blog car je ne sais pas si j'ai bien pris la bonne adresse