l'esbroufe dominante du G20

Publié le par jps

Ce que redoutait Eva Joly au niveau des décisions prises dans le cadre du G20 est hélas bien réel. Deux listes ont été établies. Selon l'OCDE (L'Organisation de coopération et de développement économiques), figurent sur la liste noire, les pays qui ne se sont jamais engagés à respecter les standards internationaux, mais pour ceux qui y sont désignés "Ils doivent leur présence sur cette liste avant tout à l’absence de défenseur autour de la table du G20", estime Jean Merckaert, du Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD). Les absents ont toujours tords, il faut souligner qu’ils n’ont pas été invités. La liste grise désigne les Etats qui se sont engagés à respecter les règles de l'OCDE mais ne les ont pas "substantiellement" appliquées.

" La City [de Londres] est le plus grand des paradis fiscaux " (Eva Joly) pourtant elle n’est même pas évoquée. Pour ménager la Chine et obtenir ainsi un accord, Hongkong et Macao sont classés en tant que "région administrative spéciale". Des états des USA sont considérés par certains comme des paradis et ne sont pas répertoriés comme le Delaware, le Wyoming et le Nevada. Antoine Malafosse, délégué général du CCFD et Jean Merckaert, spécialiste des paradis fiscaux estiment que "Epargner Hong Kong, la City de Londres ou l'Etat du Delaware aux Etats-Unis enlève toute crédibilité à l'exercice"


Il est révélateur que les principautés d’Andorre et de Monaco soient satisfaites de figurer sur la liste grise, et, que l’Autriche affirme que le "secret bancaire autrichien n’en serait pas affecté".


Le CCFD critique les critères de l'OCDE  car le classement ne tient pas compte des trusts, fondations et autres montages sophistiqués. De plus, aucune décision n’est prise contre les paradis "judiciaires". Des sanctions seront-elles appliquées ? car aucune modalité en ce domaine n’a été définie.


Selon certaines ONG "le G20 remet en selle deux institutions, le FMI et la Banque mondiale, largement discréditées par les échecs de leurs politiques" . A l’occasion de la crise actuelle leur inefficacité a été criante.


Même si c’est un autre sujet, on peut regretter également qu’aucune mesure n’ait été décidée contre la corruption. Rappelons que la France, est classée par l’Agence Trensparency International à la 23ème place dans le palmarès de la corruption, entre le Chili et l’Uruguay.


Les élucubrations de sarkozy n’ont donné leurs effets que dans le symbolisme (les symboles : terme utilisé par les Echos.fr)




Publié dans poly-tics

Commenter cet article

le cri du peuple 05/04/2009 15:02

La diatribe et les agitations médiatiques de Nicolas Sarkozy sur les paradis fiscaux sont particuliérement risibles et ridicules et font penser au chien qui mord la main qui le nourrit. Rappelons nous que la buse de l'Elysée à peine élu est allé passer quelques jours de vacances sur un bateau battant pavillon de complaisance (version maritime du paradis fiscal) et que ses bons et riches amis (Lagardère, Bouygues, Bolloré.....)possédent tous des sociétés implantées dans des paradis fiscaux.Tenir et Résister

walkmindz 05/04/2009 14:49


Je ne sais plus si ce sont les grandes manœuvres qui font les évènements majeurs ou l’inverse ?
 
Le spectacle qui va être donné dans les jours à venir est à mi-chemin entre la frape préventive communautairement individuelle et la désertion responsable votée à l’unanimité des participants.
Le paradoxe du consensus réside dans le fait d’offrir un visage universel à une infinité de particularismes territoriaux, tout en prêchant pour sa chapelle tout en stipulant que l’on connaît encore les rudiments de la guerre sainte.
Quand les mêmes personnes multifonction prétendent et claironnent régler toutes les crises, on peut se dire qu’il n’y a pas un problème de maladie, mais de diagnostic.
 
L’avenir de la guerre froide va s’appeler la paix palliative. La maladie humaine se condamne elle-même à la mise en bière depuis qu’elle a découvert que la boulimie était plus jouissive que l’obésité.`
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/01/bloc-note-le-bal-des-seconds-couteaux/

Eva R-sistons 05/04/2009 13:45

merci, bravo pour cet article indispensable ! cordialement, evaj'ai mis en place un blog nécessaire en cas de crise, analyses, tuyaux, conseils pratiques (survivre, juridiques etc)http://sos-crise.over-blog.com