nikab et burqa

Publié le par jps

On peut s’interroger de la nécessité d’une commission d’enquête pour interdire le nikab ou la burka car si le foulard islamique (le hijab) véhicule des valeurs contraires à l'esprit de la Convention européenne des droits de l'homme, notamment au principe d'égalité entre les hommes et femmes ( CEDH, 15 févr. 2001, req. n° 42393/98, D. c/ Suisse ), ceci est d’autant plus vrai pour le sefseri, le tchador le nikab ou la burka.


Légiférer sur le port du nikab et de la burqa ne concernerait en rien les sœurs catholiques car il convient de différencier le hijab, le sefseri, le tchador, du nikab ou de la burka. Les premiers permettent de voir le visage alors que les derniers, véritables prisons ambulantes, l’occultent partiellement ou totalement.


Dalil Boubakeur (recteur de la Grande Mosquée de Paris) a rappelé que le port de la burqa n’était pas prescrit dans le Coran. Dans cette circonstance, le débat sur la liberté d'expression religieuse n’a pas lieu d’être. Par contre peut être se pose t-il pour le foulard islamique (le hijab) ? Les sourates 24 et 33 du Coran sont sources d’interprétation différentes semble t-il ? Quoi qu’il en soit la liberté de croyance n’est pas la liberté d'expression religieuse et cette dernière peut être sujette à des restrictions. Les principes de la laïcité républicaine et les fondements de la vie sociale doivent être clairement réaffirmés, d’autant que les religions ont une propension à déconsidérer la femme.

 


En élargissant le champ de réflexion Eric Raoult s’interroge"est-ce qu’on peut dire que l’excision, c’est une liberté ? Je ne pense pas". Et la circoncision ? Et est-ce qu’on peut dire que le port du hijab, du sefseri, du tchador du nikab ou de la burka, c’est une liberté ? N’est-ce pas imposé, notamment par des salafistes ? En Afghanistan et au Pakistan, les talibans imposent ces vêtements aux femmes. En Iran, les femmes revendiquent la possibilité de se vêtir comme elles le souhaitent.


A l’argument, consistant à dire qu’interdire le port de la burqa amènera les femmes à rester cloîtrées à domicile, pourrait être opposé que la séquestration est un délit.


Sarkozy, lorsqu’il était ministre de l’intérieur et du culte, avait déclaré, devant l'UOIF (Union des organisations islamiques de France), qu'il n'était pas question que les femmes musulmanes revendiquent une loi différente afin de se faire photographier voilée sur une pièce d'identité. A l’occasion de la visite d'Obama en France, début juin, sarkozy semble faire un revirement spectaculaire en saluant les propos de son invité sur la liberté de porter le voile. Sarkozy permettra t-il le port du nikab ou de la burka, alors qu’il souhaite interdire le port des cagoules lors des manifestations ? Ceci paraîtrait contradictoire car cela empêcherait également toute identification.

Publié dans poly-tics

Commenter cet article

myriam 18/07/2009 00:21

he ben non il é la tout le contraire " tendre poisson " nous avons tous ce que nous desiron au pret de notre marie il nous donne une liberté et il nous rend heureuse et il nous trompe pas car sa punition au pret de son créateur serait giganteske lui meme le sait donc il ne trompe pas a femme et il la respect tous comme il se doit

myriam 18/07/2009 00:12

bonsoir  si nous portons la burqa ou le nikab c'est parske on le souhaite  et nous somme pas prisoniere ou sommes heureuse

TendrePoison 26/06/2009 18:32

Une "appartenance réciproque" ? Qui sert quel membre du couple ?Des unions plus longues ? Ben oui, mais à quel prix ? Et à l'avantage de qui encore une fois ? Il y a des enfermements à 2 qui durent toute une vie, c'est sûr. La durée n'est pas un gage de qualité, ni d'amour. La durée c'est souvent juste l'absence d'autres alternatives. Au moins quand on a le choix de partir, on sait pourquoi on reste.Une femme a le droit de se faire belle, pour l'homme qu'elle aime ou tout simplement pour elle, pour le plaisir, à l'intérieur comme à l'extérieur de chez elle, il n'y a pas besoin que cela soit "utile" , elle peut aussi être désirable sans être vulgaire, et peut s'"apprêter" sans se faire sauter par le premier venu. Quelle vision des femmes avez-vous donc ?Le mariage, même en France il y a quelques décennies, était une prison pour les femmes qui n'avaient même pas de compte bancaire et vivaient sous la tutelle de leur mari. La burqa a le même rôle d'organisation sociale, et bien entendu toujours dans l'intérêt des hommes : se réserver l'exclusivité d'une femelle pour procréer, et la maintenir en sont pouvoir par le droit, les lois, la religion. Ce n'est pas une question de culture, ça existe partout dans le monde sous différentes formes.Mais le regard des hommes sur les femmes, même dans les sociétés occidentales je vous l'accorde, est de plus en plus déconnant et ça sera peut-être bientôt une simple question de sécurité pour les femmes que de sortir en se camouflant !

Ameline 24/06/2009 13:14

Et toi tu crois détenir la vérité ?
L’auteur te donne ses sources et toi ?
Et vous, subordination de la femme, mariage forcé, lapidation, y avez-vous songé ?
Que de contradiction dans vos propos vous défendez le nikab et la burqa puis affirmez qu’elles se montrent nues et enfin vous ajoutez « Cette tenue n'expliquerait-elle pas en partie qu'un nombre important d'adultères » ….. quelle inconstance !
Oui les hommes peuvent être infidèles à leur épouse et mais pour elles, ceci leur est interdit. Belle conception !
C’est ce que vous voulez imposer en France ?

thierry 23/06/2009 10:39

Vous ne croyez pas qu'il faut laisser les intéressés tranquille. Vous croyez détenir la vérité ...comment vérifiez vous que vous la détenez ? Les occidentaux usent et abusent de leurs certitudes alors que la société que vous avez crée depuis quelques dizaines d'années s'enfonce dans la misère humaine. Montée des inégalités , pertes des valeurs humaines, remplacement par une matérialisation de l'individu et in fine de la vie, délitation de la cellule familiale. L'égalité de la femme que vous défendez donne quel résultat? envolé des divorces (plus de 60 % dans les grandes villes)...qui sont demandés à 85 % par les femmes...les hommes seraient-ils si nombreux à être des mauvais maris? combien d'enfants sont victimes de cette conséquence de l'égalité de la femme. Quelles sont les conséquences sur ces enfants, sur leur bien être, sur leur bonheur ? Y avez vous songé  ? Faites un bilan global de la "modernité égalitaire " que vous défendez et voulez imposer aux autres qui plus est!Le nikab ou la burka vous ne savez visiblement pas ce qu'elle signifie, ni qui de l'homme ou de la femme ou des deux y accorde plus d'importance. Je suis français issus d'un grand père français et d'une grand mère marocaine. J’ai toujours connue ma grand-mère avec le nikab...elle qui vivait avec un français au Maroc. Elle était heureuse et ne se sentait nullement infériorisée ou dans une prison comme vous le dites (vos certitudes). La seule prison dans laquelle on se trouve avec le nikab ou la burka est la prison de l'amour...une prison dorée si on peut parler de prison. Mais dans ce cas cette prison est un plaisir et on peut la souhaiter à tous. le nikab ou la burka constitut pour la femme une preuve d'amour et d'esclusivité de son corps a son mari. Avons nous occidentaux introduits depuis plusieurs dizaines d'années de bons comportements en lieu et place de ceux qui existaient depuis des millénaires en occident et qui étaient en fait assez proches de ceux des musulmans en ce qui concerne les rapports et les comportements des hommes et des femmes? Nos femmes sortent avec des minijupes pour certaines  "à ras la touffe", des décolletés où l'on voit la moitié des seins... (Elle se montrent à la plage depuis  « peu » les seins entièrement nus et  enlèvent même le bas). Posez vous la question a quoi cela sert? quelle est l'utilité qu'une femme mariée parte à son travail ainsi vêtue?Cette tenue n'expliquerait-elle pas en partie qu'un nombre important d'adultères sont commis avec un collègue de travail? Trouvez vous normale qu'une femme s'apprête pour sortir et revienne à la maison pour se mettre en tenue ordinaire en occident. Ne trouvez-vous pas plus logique qu'une femme se fasse belle quand elle rentre à la maison pour celui qu'elle aime...celui qui est son mari et in fine pour ses enfants.Vous avez la vérité! quelle vérité? vous détenez en fait la clé de la dissolution des couples sans le savoir, car vous réduisez le couple à une simple association d'individus que l'on appelle chez vous, maintenant « partenaires »   (ce qui est révélateur du caractère éphemère...on ne passe normalement pas sa vie avec son partenaire de tennis). Vous avez désacralisé cette union exceptionnelle entre deux individus qui ne l'oublions pas abouti à la création de la vie. cette union exceptionnelle était régie par une relation d'appartenance mutuelle. Il y avait un  lien fort, car il existait de forts devoirs et obligations ce qui rendait cette association si importante et particulière. Ces obligations mutuelles réduisent certe la liberté, mais c'est un bien car elle donnent en contrepartie une grande satisfaction pour les couples...le bonheur est en partie dans l'appartenance. Qui de moi ou de vous a raison? Une simple analyse vous donne la réponse : nos "couples nouveaux" occidentaux, égalitaires ne tiennent même plus 3 ans, c'est à dire que les "partenaires" se sentiraient moins heureux si ils continuaient leur relation "égalitaire", tandis que de l'autre coté les couples musulmans "inégalitaires" tiennent toute la vie et ne sentent nullement le besoin de divorcer. Ce n'est absolument pas comme en fait la propagande les féministes que cela serait due à la dépendance de la femme, car beaucoup de femmes travaillent, et un nombre non négligeable travaille alors que le mari n'a lui pas de travail .En conclusion, avant de faire une propagande d'un mode de vie au détriment d'autres, il faut être sure que ce mode de vie soit le meilleur, c'est à dire en faite qu'il produise plus de bonheur et de bien-être pour chacun et pour tous, et cela de façon  uniformément répartie et pérenne. C'est le cas en occident ?