face aux médisances

Publié le par jps

Face à toutes les attaques machistes contre Ségolène Royal, je vous laisse méditer ces mots de François Mitterrand : "Quand ils en arrivent là, c'est qu'ils sont perdus, qu'ils le savent et qu'ils perdent la tête. Les mots pour eux n'ont plus de sens. Il ne leur reste plus que l'injure. Plus tard, dès qu'on aura le temps, on prendra pitié d'eux."

Publié dans poly-tics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article