Chiffrage programme UMP : plus de 90 Md€ - et PS : 87,68 Md€

Publié le par jps

Source débat 2007 en prenant l’évaluation la plus haute de la fourchette pour les 2 parties (sachant que débat 2007 prends toujours la plus basse lorsqu’il s’agit de Sarkozy et la plus haute pour le PS – vous pouvez le vérifier sur leur site)

Programme PS (celui spécifique à Ségolène n’a pas encore fait l’objet d’une évaluation mais son programme s’inspirera de celui-ci)

 

- Favoriser le développement des services de proximité : 0,3 Md€

- Moduler les cotisations sociales des entreprises en fonction de la durée du contrat de travail : 0,1 Md€

- Lutter contre la pauvreté des enfants : 0,5 Md€

- Développer un service public de la petite enfance à destination des enfants de 2 ans : 1,2 Md€

- Augmenter de 10 % pendant 5 ans le budget de la recherche : 7 Md€

- Contrôle public à 100 % d’EDF : 8 Md€

- Créer des fonds régionaux de capital-risque, en direction de l’innovation, du micro-crédit et des entreprises en difficulté : 0,3 Md€

- Faire passer la part de l’énergie renouvelable à 20 % de l’énergie consommée d’ici à 2020 : 0,6 Md€

- Agir pour la réindustrialisation : 0,3 Md€

- Instituer un service civique obligatoire : 3,1 Md€

- Accroître la dépense par étudiant : 2,7 Md€

- Un droit à la formation tout au long de la vie : 2,5 Md€

-  Un programme d’entrée dans la vie active pour les jeunes : 10 Md€

- Renforcer l’accompagnement scolaire et les études : 1,8 Md€

 

- Renforcer les moyens dans les ZEP : 0,3 Md€

- Mise en place d'un "bouclier logement" : 0,35 Md€

- Doublement du nombre de résidences étudiantes : : 0,35 Md€

- Construction de 120 000 logements sociaux par an : 0,2 Md€

- Accroître l’aide publique au développement : 4,5 Md€

- Abrogation de la loi Fillon sur les retraites : 10,1 Md€

- Revaloriser le minimum vieillesse : 0,5 Md€

- Carte santé jeune 16/25 ans prévoyant la gratuité d'une consultation généraliste : 0,08 Md€

- Augmenter les moyens de l’hôpital : 2,5 Md€

- Augmenter le budget de la justice : 3 Md€

- Réactiver les "emplois-jeunes" dans le secteur public et associatif : 2,4 Md€

- Etendre les 35h à tous les salariés : 6 Md€

- Fusion dans un Revenu de solidarité active du RMI et des minima sociaux : 8 Md€

- Porter le Smic à 1 500 € bruts "le plus tôt possible dans la législature : 10 Md€

- Créer une couverture professionnelle universelle : 1 Md€

Total 87,68 Md€

Economie à réaliser par ailleurs

- conditionnement des allégements de charges sociales à des objectifs d’emploi : 2 Md€ ;

- refonte de la fiscalité écologique : taxation du Kérosène, TGAP et taxation des "superprofits pétroliers" : 3,2 Md€ ;

- toilettage du "maquis des niches fiscales" avec "une suppression des réductions et crédits d’impôts sur le revenu les plus injustes : 6 Md€ ;

- annulation de 80 % des baisses d’Impôt sur le revenu et de l’ISF "qui bénéficient aux 20 % les plus aisés" : 5 Md€ (7 Md€, "dont 2 seront - - réintroduits pour financer la progressivité de la CSG, ce qui porte le total "net" à 5 Md€") ;

- retour sur la réforme de l’impôt sur le patrimoine : 0,7 Md€ ;

- abandon de la mise en place de la troisième tranche du plafonnement de la taxe professionnelle : 1,4 Md€.

Total des économies  = 18,3 Md€

programme UMP 

- Abaissement à 5,5% du taux de TVA dans la restauration (congrès annuel de l'UMIH - Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, 1er décembre 2006.) : 2,5 Md€

- doubler les crédits dédiés au financement de l'effort de recherche des entreprises (Saint-Etienne, 9 novembre 2006) : 3 Md€

- Création d’une agence de réindustrialisation  (Saint-Etienne, 9 novembre 2006): 0,3 Md€

- Augmenter le budget de l'enseignement supérieur de 50% et porter l’effort de recherche à 3% du PIB en cinq ans (Paris, 4 octobre 2006) : 10,2 Md€

- Elargir l’accès des jeunes à l’enseignement supérieur (Paris, 4 octobre 2006)  : 2,3 Md€

- Création d'un service public de l'orientation (Paris, 4 octobre 2006)  : 0,07 Md€

- Doublement des places en IUT et en licences professionnelles (Convention de l’UMP, octobre 2006) : 1,4 Md€

- Extension des conditions d’attribution des bourses aux étudiants (Marseille, 3 septembre 2006) : 0,8 Md€

- Création de prêts à taux zéro remboursables après l'entrée dans la vie active pour l'autonomie des étudiants (Convention de l’UMP, octobre 2006) : 0,8 Md€

- Multiplication du nombre d'étudiants bénéficiant du programme Erasmus (4 octobre 2006) :  0,05 Md€

- Valorisation du travail étudiant (4 octobre 2006) : 1 Md€

- Soutien au logement étudiant (Paris, 4 octobre 2006) :  0,5 Md€

- Revalorisation des conditions de l'emploi scientifique (Convention de l’UMP, octobre 2006) : 0,18 Md€

- Assurer l'accès de tout le territoire aux technologies de l’information et de la communication (Paris, 4 octobre 2006) : 25 Md€

- Renforcer la formation tout au long de la vie (Paris, 4 octobre 2006) : 8,2 Md€

- Exonérer de charges sociales et d’impôts toutes les heures supplémentaires (Marseille, 3 septembre 2006.) : 4,6 Md€

- Offrir une première expérience professionnelle aux jeunes (Marseille, 3 septembre 2006) 0,2 Md€

- Relèvement du tarif des consultations des médecins généralistes : L’alignement des honoraires des généralistes sur ceux des spécialiste (…) ne doivent plus être des questions taboues." (Le Quotidien du médecin, 30 juin 2006)  : 1,3 Md€

- Améliorer les conditions de prise en charge des personnes dépendantes (Périgueux, 12 octobre 2006) : 0,8 Md€

- Relever le niveau des indemnités chômage pour les bas salaires (Périgueux, 12 octobre 2006) : 1,8 Md€

- Créer un service civique (Marseille, 3 septembre 2006) : 3,1 Md€

- Améliorer les retraites des femmes ayant cessé leur activité professionnelle pour éduquer leurs enfants (Périgueux, 12 octobre 2006) : 1,8 Md€

 

- Améliorer les conditions de gardes d'enfants (Périgueux, 12 octobre 2006): 3,6 Md€

- Exonération des droits de succession (Saint-Etienne, 9 novembre 2006): 4,5Md€

- Suppression des droits de mutation dans les cas de mobilité professionnelle (Saint-Etienne, 9 novembre 2006) : 0,07 Md€

- Défiscalisation totale des emplois de service à la personne (Les echos 9 novembre 2006) : 2 Md€

- Introduction d'un jury en correctionnelle (Périgueux, 12 octobre 2006) : 0,1 Md€

- Soutien aux élèves dans les banlieues défavorisées (Périgueux, 12 octobre 2006) : 1,1 Md€

- Assurer l’effectivité du droit au logement (Périgueux, 12 octobre 2006) : 8,5 Md€

Total :  89,77 Md€

A cela s’ajoutent les mesures suivantes : (qui n’ont pu être chiffrées)

 Maintien des services publics dans les zones rurales et dans les zones en difficulté (Paris, 4 octobre 2006) : impossible de chiffrer 75O Md€ ?

Généralisation des plans de stock options : (Périgueux, 12 octobre 2006) impossible de chiffrer

Doivent être retirées les économies suivantes :

 Réforme des régimes spéciaux (Périgueux, 12 octobre 2006) : économie non chiffrable

Conditionner le maintien des exonérations de charges à la politique salariale des entreprises (Périgueux, 12 octobre 2006)

Remettre à plat les 35 heures dans le secteur public  (Périgueux, 12 octobre 2006) économie non chiffrable

Réforme de l’Etat (Périgueux, 12 octobre 2006) économie non chiffrable

Publié dans presidentielles 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Madame ROYALE<br /> Je vous renouvelle tous mes encouragements et vous souhaite vraiment d\\\'atteindre votre but. Mais vous le savez sans doute, la France est malade d\\\'inégalités criantes, malade d\\\'injustices notoires comme par exemple le droit de se soigner accordé aux plus riches, malade d\\\'entendre des mensonges de la part des dirigeants, malade de voir les capitaux s\\\'envoler vers d\\\'autres pays alors qu\\\'ils ont été gagnés sur les salaires souvent trés modestes des ouvriers et employés. Je pense que si ont réduisait certaines inégalités qui ne coûteraient pas un centime, on commencerait par faire des économies ce qui permettrait d\\\'allèger les dépenses qui sans le moidre doute doivent être faites pour une société plus équitable.<br />  
Répondre