Mensonges de Sarkozy

Publié le par jps


SARKO FLAGRANT DELIT DE MENSONGE
Vidéo envoyée par boumass

autres mensonges :

http://www.marianne-en-ligne.fr/archives/e-docs/00/00/27/DF/document_article_marianne.phtml

Comment ne pas souscrire à cette vérité forte lorsque Sarkozy dit " En démocratie, c’est le jugement des Français qui compte ". Sauf que Sarkozy est le premier à se mettre en contradiction avec cette règle d’or de la démocratie. Il a récemment annoncé à Bruxelles son intention de faire ratifier, par le Parlement français, dès 2007, un mini-traité européen qui annulerait le référendum du 29 mai 2005 et donc le rejet du traité constitutionnel européen par le peuple français.

Après que Nicolas SARKOZY, au mois de mars 2004,  en « visite » en Arles en décembre 2003 ait assuré aux arlésiens « qu’aucun licenciement ne résulterait des inondations », le Groupe Financier PAI PARTNERS annonce la fermeture de l’usine LUSTUCRU RIZ ARLES et met 146 salariés au chômage. (mensonge de Sarkozy) Le redémarrage suppose que Panzani cède gratuitement le terrain et les machines à la future SCOP. Ce point, vital pour le redémarrage, n’est toujours pas réglé. Il avait pourtant fait l’objet d’un engagement écrit par un courrier de Nicolas Sarkozy, alors ministre d’Etat de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, daté du 26 juillet 2004. (mensonge de Sarkozy)

Le 8 juin 2006 Sarkozy critique le laxisme du tribunal des enfants de Bobigny, cependant les faits le contredisent. Sarkozy reproche aux Magistrats  d’avoir laissé en liberté les auteurs du bus incendié (faux !  Ils ont été  placés en détention provisoire depuis plusieurs mois) et le mineur auteur de 55 vols avec violence laissé en liberté. (Mensonge!  Il est sous les verrous).

 

Durant l'émission Ripostes, le juge Serge Portelli, vice-président du tribunal de grande instance de Paris: "monsieur le ministre, vous citez un chiffre qui est grossièrement faux".

Dans l’émission "A vous de juger ", le jeudi 30 novembre 2006. "Ce n’est pas un hasard si j’ai gagné la compétition interne à l’UMP " mais les forums-faux-débâts n’avaient pas encore eu lieu

Aprés cela, Sarkozy ose affirmer : "je dis ce que je ferai et ferai ce que je dis" Mais Goebbels, ministre de la propagande d'Hitler n'a t-il pas dit : "Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croieront

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article