La bonne réponse à l’exil fiscal

Publié le par jps

Plutôt que de réduire la part imposable des très hauts revenus notamment en réduisant ou supprimant l’ISF et en rendant plus opérant le bouclier fiscal (peut être en l’abaissant à 50 % des revenus) comme le suggère Sarkozy. Les classes aisées apprécient nos routes surtout pour les déneiger, notre police pour les protéger, notre justice pour défendre leur droit, etc… alors comment continuer à payer tout cela si ce n’est par l’impôt ? L’impôt sur le revenu est le plus juste des impôts car c’est un impôt de quotité progressif, en ce sens ou plus l’on gagne plus l’on contribue. Sarkozy, pour faire face aux dépenses courantes et combler le déficit qu’il a contribué à creuser lorsqu’il était ministre de la défense, va t-il encore taxer la classe moyenne ?

Arnaud Montebourg, député PS de Saône-et-Loire et porte-parole de Ségolène propose une bonne solution, dans Libération de ce mardi 2 janvier 2007 : que les grands pays européens s’unissent pour lutter contre les paradis fiscaux, qui attirent des vedettes comme Johnny Hallyday mais aussi les sièges sociaux des grandes entreprises.

" Les grands pays européens devront s'unir (...) afin de construire les conditions d'un changement radical de comportement de ces paradis à nos portes qui, si nous restons les bras ballants, nous préparent l'enfer fiscal […] Jusqu'où notre sens de la tolérance à l'égard de la Suisse, du Luxembourg, du Liechtenstein, de Monaco ira-t-il […] Ne vaudra-t-il pas mieux assumer la confrontation inévitable avec ces territoires, comme le général de Gaulle sut le faire en décrétant en 1963 un blocus contre la principauté de Monaco qui dut ainsi plier l'échine devant les exigences fiscales que la République française avait mises sur la table […] Les gouvernements des Etats européens ne peuvent plus accepter les abus de voisins indélicats, comme la Confédération helvétique, qui prétendent nous donner des leçons de modérantisme fiscal, pendant qu'ils font financer leurs besoins par la richesse des autres, avec en prime captation et délocalisation comme méthode de prédation "

Publié dans Arnaud Montebourg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
 
Il s'agit d'impôts sur l'impôt des impôts de l'impôt ,alors arrétez de jouer aux imbéciles :
   Un redevable gagne 100 euros ....ok ?
    Quand il règle tous les impôts directs et indirects ,s'il est cadre il règle à l'état 60% de ce qu'il a gagné , le delta est-il à lui?
    NON, pas du tout ,s'il a économisé au cours de sa vie ,on vient lui redemander des impôts sur des sommes qui lui appartiennent ,et qui ont déja réglé les impôts ! donc c'est un racket !
  
 
      
Répondre