Opportune valence

Publié le par jps

Souvenez--vous lors d’une visite aux Etats-Unis le 13 septembre 2006, aux frais des contribuables, un Ministre d’Etat, en l'occurrence sarkozy,  parlant au nom de la France a critiqué la position de la France à la French American Foundation à Washington, dénonçant « l’arrogance française »  pour s’être opposée à la guerre en Irak.   Il déclare 4 mois après, au congrès de l’UMP soit le 14 janvier 2007,  avec culot et de manière éhontée, « Je veux rendre hommage à Jacques Chirac, qui a fait honneur à la France quand il s’est opposé à la guerre en Irak, qui était une faute. » [on est pas à une contradiction supplémentaire]

A présent il récidive avec le CNE.

Après avoir dit, suite à la décision de retirer le projet sur le CPE, il est inutile de « défendre un dispositif  qui avait fini par n’être ni voulu par les chefs d’entreprises (ah bon ?)  ni accepté par les syndicats réformistes ». [donc il était contre ?]. sarkozy a déclaré mercredi 24 janvier 2007, devant la Confédération générale des PME qu'il entendait s'inspirer du "contrat nouvelle embauche" (CNE) pour créer un contrat de travail unique s'il était élu le 6 mai à la présidence de la République, et soulignant « Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher » [A présent il est pour ? les syndicats réformistes sont pour ? ]

Aujourd’hui, l’affaire faisant grands bruits, Sarkozy ne prévoit finalement pas de généraliser la formule du Contrat nouvelle embauche (CNE), introduit par l'actuel gouvernement et qui permet de licencier sans motif pendant une période de deux ans, annonce son porte-parole Xavier Bertrand. (PARIS (Reuters)). [est-il contre? pour? pour un plus grand nombre ?]

Attention à la formulation et aux modalités de l’annonce.

Tout d’abord il y a le terme « généraliser » . S’il ne veut pas le « généraliser » c’est à dire qu’il ne prévoit pas de l’étendre à tous,  mais ceci  ne signifie pas pour autant qu’il ne souhaite pas l’étendre à un plus grand nombre. Le CNE, ce contrat qui  permet une rupture du contrat par l’employeur sans justification pendant les deux premières années, souhait-il l’étendre à des entreprises plus importantes ? Quelle en serait la limite au-delà de laquelle ce ne serait pas applicable 500, 1000 ou 10 000 salariés ? Et souhaite t-il rallonger la période de 2 ans à 5 ans ou 10 ans ? Toutes les interrogations sont légitimes, eu égard au peu de crédibilité qu’on peut leur accorder considérant leurs mensonges, travestissements et autres fourvoiements.

Et puis sarkozy est tellement versatile, qu’après les élections, il aura encore changé d’avis, prétextant que ce n’est pas lui qui a tenu de tels propos mais Xavier Bertrand. Ils sont tellement coutumiers du fait à l’UMP.

Gageons qu'après les élections, si sarkozy est élu, le CNE sera le contrat de travail unique et la précarité pour tous, et certainement pas limité à deux ans car qu'entend t-il par  "s'inspirer"?

 

Publié dans sarkozy versatile

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article