Pas de "trou d'air", mais plutôt du trop plein.

Publié le par jps

Ségolène Royal, dérange un petit nombre de petits barons de son parti, elle préfère écouter le peuple que de jouer le jeu des courants et des chaises tournantes, il se peut que certains commencent à en avoir mare

Ségolène a des idées nouvelles, une vision moderne et pragmatique de la réalité et elle a du caractère, c’est elle qui représente le mieux la gauche moderne.

Pas de "trou d'air", mais plutôt du trop plein. Un trop-plein de frustrations, de déceptions et de colères. Des inquiétudes et des angoisses. Et un formidable besoin de parler.

Déroutants, parfois moqués lorsqu'ils ne sont pas ignorés en haut lieu, les milliers de débats participatifs locaux organisés par les sections du PS et les comités Désirs d'avenir ont rencontré un indéniable succès sur le terrain. A Saint-Jean-de-la-Ruelle, à Salon-de-Provence, dans le Loiret A Vesoul A Lyon Nicolas Bréand (19 ans) : "C'est parce que la méthode de Ségolène Royal est complètement nouvelle qu'elle déboussole. J'ai fait plusieurs débats et ce que j'observe, c'est un réel intérêt des gens à discuter et une vraie satisfaction à participer à un débat d'idées." (Jean-Baptiste de Montvalon avec Régis Guyotat (à Orléans), Sophie Landrin (à Lyon) et Michel Samson (à Marseille) le Monde.fr du 1er fevrier 2007 )

Paul B  " Dans le Var on ne peut pas dire que les cadres du PS mouillent la chemise. Pire ils font preuve d'un pessimisme coupable : lors de la visite de Ségolène à Toulon ils avaient prévu 800 places au palais Neptune : nous sommes restés 1200 dehors à piétiner et attendre presque 1 heure pour qu'on nous ouvre les portes et nous laisser suivre la réunion devant un écran TV "

Publié dans Ségolène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
On n'est jamais mieux trahi que par les siens,Mme Royal en fait à son tour l'expérienceIl serait naïf de croire que les battus de novembre deviendraient des zélotes l'année suivante.Alors que l'UMP est soudée derrière son champion comme un régiment de Frédéric ll,le parti socialiste donne une image trouble et l'impression que certains de ses membres et non des moindres soutiennent  "leur"candidate comme la corde soutient le pendu.Il ne m'etonnerait pas que cerains contribuent à alimenter la mitraille qui ne cesse de s'abattre sur elle.Son problème convaincre directement une majorité de citoyens en passant par dessus les têtes des caciques de son parti.Sa seule devise devra être" age quod agis"
Répondre
P
Ce genre d'argumentation aura du  mal à porter.Avec des soutiens du type Jack ou Kouchner, le roi de l'aller retour, il plane un doute.J'aimerais y croire.
Répondre
F
Ah enfin quelqu'un qui comprend les chose comme moi !Merci, ça fait du bien de lire enfin des choses sur la méthode différente de Ségolène.C'est exactement le sens de mon soutien !:-)
Répondre