Crédibilité des sondages ?

Publié le par jps

Les sondages s’étaient trompés en 2002, bis repetita pour 2007 ? Les sondeurs se justifient par le nouveau comportement des électeurs, plus inconstant ou volatil que par le passé (Alain Garrigou - Problèmes politiques et sociaux - 2003). Les leçons n’en sont pas tirées et ce n’est pas le but recherché. De Toute évidence pour les sociétés de sondages, politiquement, le but est ailleurs, lorsqu’il est crucial.

La mise en cause de l'intégrité des institutions de sondage est légitime au regard de l’obédience politique de la personne qui assure la présidence de la société de sondage (Laurence Parisot, à l’Ifop également présidente du Medef et proche de sarkozy). De même, Ipsos intervient beaucoup pour l'UMP, où Nicolas Sarkozy est gros consommateur d'études qualitatives (les Echos du 17 février 2007).

L’opportunité d’un sondage est également un facteur qui est pris en considération notamment pour influencer. Une enquête sur la sécurité est réalisée juste après des violences ne donnera pas le même résultat si elle est effectuée à un moment où aucun événement majeur de cette nature est signalé. Pourquoi n’a-t-on pas interrogé les français sur ce qu’ils pensaient de l’attitude de sarkozy aux Etats-Unis lorsqu’il s’excusait pour " l’arrogance " de la France ? s’interroge si justement (Nicolas Cadène 16 février 2007)

L’ancien président de la Sofres, Pierre Weill s’était étonné de certaines questions dont la formulation influençait la réponse. La question peut être tendancieuse du style "que préférez-vous: Que l’on coupe dans les dépenses inutiles comme le propose le candidat X ou qu’on alourdisse le fardeau des contribuables comme dans le programme du candidat Y?. La question peut être également suggestive en commençant par " Ne croyez-vous pas que… "

 

Il est constaté un taux croissant de non-réponses aux sondages d’opinion parmi certaines couches de la population (jeunes, catégories populaires). Ils craignent que ce phénomène n’affecte la représentativité des échantillons et ils le mettent en parallèle avec la hausse de l’abstentionnisme. (Alain Garrigou - Problèmes politiques et sociaux - 2003)

Les diplômés sont surreprésentés par rapport aux " non-diplômés " (constat de chercheurs de Sciences-Po révélé dans Le Canard Enchaîné du 3 avril 2002) Les personnes les moins éduquées, les moins insérées et les plus âgées se montrent d'une façon générale très réticentes à répondre aux sondeurs (les Echos du 17 février 2007)

La présentation peut être également biaisée en occultant de présenter tel ou tel résultat. Le syndicat de journalistes SNJ et la Société des Journalistes du quotidien économique avait dénoncé une publication partielle et partiale d’un sondage par " La Tribune " qui avait censuré, le lundi 4 septembre 2006, la partie des résultats qui plaçait Ségolène en tête des candidats à la présidentielle pour les questions économiques et sociales.

Dans ces conditions, il n’est pas étonnant comme le fait remarquer Yann Riché (7 février 2007), que les résultats diffèrent d’une société de sondage à une autre au sujet de la place de Ségolène par rapport à sarkozy.

  • Chez LH2 au 3 février l’écart est de 6 points en faveur de Sarkozy (contre 3 dans le sondage précédent).
  • Chez TNS Sofres au 1er février l’écart est de 6 points contre 4 dans le précédent mais les deux baissent, Royal plus fortement que Sarkozy.
  • Chez Ipsos au 29 janvier l’écart est de 9 points contre 3 précédemment.
  • Chez Ifop au 25 janvier l’écart n’a pas bougé, reste de 4,5 points.
  • Enfin chez CSA l’écart est de 4 points au 31 janvier contre 1 dans le sondage précédent


Tous ces éléments démontrent qu’il convient de s’interroger sur la crédibilité des sondages d’opinions politiques. On a plus tendance à remettre en cause les sondages quand sa favorite n’est pas en tête, j’en conviens, mais même lorsque les résultats peuvent apparaître réconfortants il est important de relativiser de la même manière.

Publié dans poly-tics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Salut, antisarko madrilène!<br /> figure toi que j'ai actuellement le meme problème que toi: mes 2 derniers articles ne sont plus référencés dans google, alors qu'ils l'étaient hier.<br /> a propos de sarko-le pen au 2e tour, non seulement c'est au moins aussi probable que bayrou au 2e tour, mais surtout c'est la seule configuration ou les sondages pourraient influer sur mon vote: je ne participerai pas à un plébiscite à 80% pour sarko, qui ne mérite aucunement une "caution républicaine".
Répondre
S
<br /> Google est-il manipulé ?<br /> Veut-on nous éliminer de Google avant la venue de Sarkozy à Madrid ?<br /> Bonjour,<br /> Je vais vous raconter aussi une sale affaire avec google qui nous affecte depuis jeudi avec les blogs de Madrid.<br /> Vous savez tous que Mr. Nicolas Sarkozy vient à Madrid le 27/2.<br /> Nous avons plusieurs blogs de gauche sur Madrid. Jeudi l’un d’entre eux s’est effondré de la 2 ième position à la 160 ième sur toutes les recherches dans google specifiques des français à l’étranger.<br /> http://destin-et-turbulences.blogspot.com/<br /> J’ai posté des remarques sur l’éthique de google dans cet effondrement suspect sur des sites spécifiques aux US que les gens de google lisent.<br /> 2 heures plus tard les statisques internes de google étaient changées en mal. J’ai relancé un post signalant que j’avais des copies d’écran. Ce matin tout était Ok, j’étais de nouveau en 2ieme position Coincidence dites vous, effet sand box, ..., ou autres chose ?<br /> Je le pensais un peu, mais pas de chance il m’est arrivé cela aujourd’hui avec un autre site :<br /> http://sarkozymadrid.blogspot.com/<br /> Ce site a été monté il y a 10 jours pour la venue de Mr Nicolas Sarkozy, il est là vous imaginer pour démontrer aux internautes que Nicolas Sarkozy n’est pas le meilleur candidat. On est dur, mais propre, on joue sur les contrastes de _Nicolas et ses amitiés espagnoles<br /> Nous étions premier, deuxieme et troisieme, sur des recherches spécifiques (sarkozy madrid) ou (sarkozy madrid expatriés) jusquà ce matin.<br /> Bon ce soir on a été rayé de l’index de google, non pas que nous sommes en position 160 ,240, non, on nous a rayé du monde, nous n’existons plus.<br /> Bien sur je suis retourné au même endroit que l’autre Blog, et je l’ai signalé.<br /> Nous verrons bien si il y réaction.<br /> Pensez vous qu’il y a un problème techinque chez google, ou que les algorithmes sont erratiques juste avant la venue de Sarkozy à Madrid ?<br /> Après le deuxième problème, je ne peux plus croire que c’est un problème technique.<br />
Répondre
K
Bien sûr que les sondages peuvent se tromper! Les sondages ne sont que des photographies plus ou moins représentatives de l'opinion à un moment donné. Si en plus les instituts sont favorables à un candidat, ça risque de le desservir plus qu'autre chose.@Martin PParce qu'on imagine que Le Pen n'a aucune chance: c'est faux. Contre SR, il pourrait récupérer pas mal de voix de NS.Contre NS, les électeurs de gauche, d'après ce que j'ai entendu dire autour de moi, risquent fort de moins se mobiliser contre Le Pen, voire de voter pour lui.Contre FB, peu de chances qu'il n'y ait NI NS NI SR au 2ème tour.
Répondre
G
les manipulations sont multiples, faux citoyens fausses questions faux mouvement d humeur, tout est préparé et gonflé par la presse aux ordres. une rencontre représentative avec la jeunesse est-elle possible ? la reponse suit ..http://fils2prof.over-blog.com/archive-02-17-2007.html
Répondre
M
Salut,<br /> bien vu et bien documenté, il faudrait retrouver la fameuse question posée par l'ifop sur le squat de chachan, c'était assez magnifique.<br /> je me pose les mm questions dans un article à venir, comme celle ci:  bayrou a été testé pour un 2e tour, c'est bien, mais pourquoi le pen n'a pas été testé et ne l'est toujours pas? contre sarkozy par exemple? il pourrait y avoir des surprises.<br /> les impasses mediatiques et sondagieres me semblent atteindre des sommets<br /> http://sauce.over-blog.org/
Répondre