Et la probité ?

Publié le par jps

Sarkozy est entouré d’une équipe plus que douteuse. Il a comme conseillers politiques : Juppé qui a été  condamné pour prise illégale d'intérêt. Alain Carignon : condamné à cinq ans de prison pour "corruption" en 1999 , Renaud Donnedieu de Vabres, députés UMP d’Indre-et-Loire, membres de l'entourage de Sarkozy, reconnu coupable de blanchiment d’argent et condamné à 15 000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris,  Henry Chabert : condamné à deux ans d’inéligibilité pour recel d’abus de biens sociaux (Inspiré de l’article de Philippe Ridet - avec Sophie Landrin, à Lyon paru dans l’édition du 24.02.06 du Monde). Il y a également Patrick Balkany (Tous deux fils d’émigrants hongrois, ils se connaissent depuis très longtemps). Rappelons avant de lire la suite que Sarkozy est président du conseil général des Hauts-de-Seine.

Le 28 juillet 1999, la chambre régionale des comptes d’Ile-de-France a condamné Patrick Balkany pour avoir employé, pendant plusieurs années, trois agents municipaux de Levallois à son usage personnel. Au terme de ce jugement, le maire a été contraint de rembourser à la ville le montant des salaires : 523 897,96 euros.

En mai 1996, Patrick Balkany a été condamné (décision confirmée en appel le 30 janvier 1997) par la 9e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre, à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité. Il avait rémunéré aux frais du contribuable levalloisien trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s'occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny.

Son épouse Isabelle (avec qui il est alors en instance de divorce) -qui est vice-présidente du conseil général des Hauts-de-Seine et conseillère municipale à Levallois-Perret a été condamnée à la même peine d’emprisonnement pour "prise illégale d’intérêt ". Par la suite, le Conseil d'État a confirmé la condamnation par la Cour des comptes, pour gestion de fait, du maire de Levallois-Perret, le déclarant débiteur envers sa commune de 523 897,96 euros.

En 1997 sa maîtresse l'accuse publiquement de l'avoir forcé à faire une fellation sous la menace d'une arme, en l'occurrence un 357 Magnum. Aucune suite judiciaire ne sera cependant donnée à cette accusation non étayée.

En février 2007, le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, Thierry Breton, a été saisi par Patrick Balkany d'une demande de remise gracieuse d'une dette d'un montant de 230 865,57 euros que l'édile doit à la commune. Le 12 février 2007, le conseil municipal de Levallois a donné son accord préalable à la requête de M. Balkany. Ce dernier doit aussi à la ville des intérêts que les juges ont fait courir à compter du 31 mai 1995, date du licenciement par le maire des agents communaux. Ayant interjeté l'appel devant le Conseil d’Etat qui a confirmé le jugement de la Chambre, le 27 juillet 2005, M. Balkany a étalé le remboursement des salaires à la ville de 2000 à 2006. Depuis 1995, ces intérêts ont atteint 230 865,57 euros.

(source :wikipedia)

En novembre 2005, Patrick Balkany se fait piéger pensant donner une interview à une chaîne américaine. Il affirme alors qu'il n'y a pas de misère en France et que les pauvres vivent très bien. Cet entretien n'a toutefois jamais été diffusé dans son intégralité à la télévision, même s'il a fait le tour du Web.

Que voici ci-dessous :


Scandaleux !!!!!!
Vidéo envoyée par galliju

Publié dans sarkozy et la justice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

ce type est un imposteur pour la france et un manteur il faut le virer de la politique


Répondre
F
Oh, je n'avais pas vu la liste sous cet angle !Merci !:-)
Répondre
A
Cette vidéo est tout bonnement incroyable. Comment ce type ose-t-il prétendre qu'il n'y a pas de misère en France, que personne ne dort dans la rue l'hiver et que les "sans toit" le sont par choix? En quoi le fait de croire qu'on parle devant une télé étrangère donne-t-il le droit de raconter des mensontes aussi énormes?
Répondre