Résolution du problème de latéralité

Publié le par jps

Bayrou nous refait chaque fois le coup avant chaque élection, il crie son indépendance vis-a-vis de l’UMP comme il l’a fait pour le RPR, il prône une autre politique de ni-ni, mais qui se révèle être libérale. Bayrou est de droite et ne souhaite pas gouverner avec des gens de gauche (sauf si ces derniers font preuve de soumission). Bayrou a quasiment toujours voté avec la droite, la preuve par les faits !

Ses votes

2002 : Pour. Les députés UDF approuvent la déclaration de politique générale de Jean-Pierre Raffarin

 

2002 : Pour. Bayrou soutient la loi Fillon sur les salaires et le temps de travail, qui prévoit des exonérations de cotisations patronales. 

 

2002 : Pour. Les députés UDF approuvent en bloc, avec l'UMP, le budget 2003.

2003 : Pour. François Bayrou et le groupe UDF approuvent la loi sur la sécurité intérieure (LSI) présentée par Nicolas Sarkozy.

2003 : Pour. Le groupe UDF vote pour la loi sur la réforme des retraites, tout en la jugeant "insuffisante". Le groupe UDF ne vote pas la motion de censure déposée par la gauche sur la politique sociale du gouvernement.

2002-2004 : Pour. Le groupe UDF se prononce pour le budget de la sécurité sociale jusqu'en 2004.

2003-2004 : Plutôt pour. Une majorité de députés UDF, dont M. Bayrou, s'abstient sur le volet recettes des budgets 2004 et 2005, tout en approuvant l'ensemble du budget.

2004 : Pour. L'UDF vote la suppression du lundi de Pentecôte comme jour férié dans le cadre de la loi sur le handicap.

2004 : Ni pour, ni contre. Le groupe centriste à l'Assemblée nationale se divise sur la loi sur les signes religieux à l'école. 12 députés UDF sur 29 s'abstiennent (dont François Bayrou et le président du groupe, Hervé Morin), 4 votent contre, 13 votent pour.

2005 : Pour. En novembre, pendant la révolte des banlieues, le parti centriste soutient l'application de la loi du 3 avril 1955 qui instaure l'état d'urgence.

2005-2006 : Plutôt contre. Une majorité de députés UDF vote contre le projet de financement de la sécurité sociale.

2005-2006 : Plutôt contre. Une courte majorité de députés centristes vote contre la loi de finances 2006 et 2007, alors que le reste du groupe s'abstient.

2006 : Plutôt pour. La loi Sarkozy sur l'immigration et l'intégration sème le trouble chez les élus centristes. Une moitié des députés UDF vote pour, une autre moitié s'abstient. Une majorité des sénateurs UDF vote pour

2006 : Ni pour, ni contre. Le groupe UDF s'oppose au Contrat première embauche (CPE) et propose que la période d'essai, d'une durée de deux ans, soit ramenée à six mois. Le parti centriste dénonce l'utilisation de l'article 49-3 par Dominique de Villepin, affirmant qu'il aurait voté la loi sur l'égalité des chances si le CPE en avait été retiré. L'UDF ne vote pas la motion de censure déposée par le Parti socialiste... ni la confiance au gouvernement

2006 : Contre. 22 députés UDF votent contre la loi sur la prévention de la délinquance

2006 : Plutôt contre. Alors que l'affaire Clearstream bat son plein, François Bayrou et dix autres députés UDF votent la motion de censure déposée par le Parti socialiste contre le gouvernement Villepin. La position de M. Bayrou reste minoritaire au sein de son groupe parlementaire

(source lemonde.fr 26.02.07)

Bayrou est un député discipliné : depuis 1986, il a voté de façon quasi systématique avec la droite et a participé à des gouvernements de droite libérale, dont celui d'Edouard Balladur qui le fit ministre de l'éducation nationale, et dont il fut l'un des tout premiers à réclamer la candidature à la présidentielle en 1995. La plupart des réformes du gouvernement Raffarin ont été approuvées par les élus centristes.

 

Tous les députés du groupe  Européen de Bayrou ont voté la directive Bolkestein et soutiennent les textes les plus libéraux de la Commission et du Conseil Européen

C’est surtout à l’approche des élections présidentielles que François Bayrou, à grand renfort médiatique, a tenu à marquer sa différence.

Comme dit Christiane Taubira (a peu de chose prêt): ceux qui votent Bayrou ont un problème de latéralité.

Publié dans bayrou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Elle est bien cette Taubira !Bien sûr qu'il est de droite.De plus, au centre, il n'y a pas de gouvernement possible ! :-)
Répondre