DSK apporte sans ambiguïté son soutien à Ségolène et refuse les avances de Bayrou

Publié le par jps

DSK dit " l'union nationale, telle que la propose François Bayrou, ferait avant tout l'affaire des extrêmes […] je trouve que l'on est à la fois trop indulgent par rapport au flou du projet de François Bayrou et parfois trop excessif par rapport à sa démarche. […] il est injuste sur le passé et inopérant pour l'avenir […]Est-ce que cela en fait le meilleur candidat pour battre Nicolas Sarkozy ? Je ne le crois pas davantage. Il ne peut ni ne veut rassembler l'ensemble de la gauche, or c'est nécessaire pour battre Nicolas Sarkozy. […] Ségolène Royal, parce qu'elle n'est pas centriste mais occupe une position centrale, est la mieux placée pour rassembler […] François Bayrou devra finir par se déterminer. S'il va jusqu'au bout de sa logique - et je l'y encourage! -, il se prononcera contre l'alliance avec Nicolas Sarkozy au second tour[…]La ligne de François Bayrou n'est pas une solution, c'est une illusion. […] La gauche moderne que représente Ségolène Royal, et que je défends, vise à concilier une nouvelle vision de la création de richesse et de la réduction des inégalités.  " (Propos de DSK recueillis par Arnaud Leparmentier et Isabelle Mandraud-LeMonde)

je rappelle les propos de Michel Rocard au sujet de Bayrou (express.fr 21.02.2007)"Tout discours visant à changer les conditions dans lesquelles les gens s'organisent et se rassemblent est non pertinent tant qu'on ne sait pas pour quoi faire, c'est-à-dire aussi longtemps qu'on n'explique pas pourquoi les gens en situation précaire sont si nombreux en France et quelles sont les solutions. Ce sont les clefs du monde d'aujourd'hui et je n'ai jamais entendu Bayrou en parler. François est un ami, mais tout le reste, c'est du pipeau."

Publié dans Ségolène

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article