Au sujet du trio de tête

Publié le par jps

C’est un aveu : Fillon à Itélé le 5 mars dernier « la France a les plus mauvais résultats de tous les Européens sur la croissance, sur l'emploi, sur le fonctionnement de ses services publics, sur l'efficacité de son système scolaire et bientôt sur son système de santé. ». Où étaient les  sarkozystes et même l’UDF ces 5 dernières années ? Tous les responsables de cette situation soutiennent ou sont proches de l’entourage de sarkozy qui a contribué à cette déliquescence. Nous savons tous que sarkozy est avant tout un opportuniste, que la seule chose qui compte pour lui est de se faire élire. Cela l’amène à promettre monts et merveilles à tous, et même à se contredire. Malgré les grands écarts de sarkozy, le personnage est aisément identifiable, comme étant  atlantiste, ultralibéral et communautariste  Sa fameuse formule Travailler plus pour gagner plus est désormais connue et a une connotation d’invective en tant qu il considère les Français comme des fainéants. Souhaite t-il un peuple servile,  comme dans les pays sous développés où dès l’âge de 5 ans les enfants travaillent, ou que les personnes malades ou usées se tuent au travail. Chacun sait que sarkozy veut favoriser les gens aisés, abandonner le social aux mouvements cultuels, et, s’asservir et se servir de tous les pouvoirs. Ségolène ne confisque pas le pouvoir, elle veut associer les citoyens aux décisions qui les concernent et même donner la présidence de la commission des finances de l’Assemblée Nationale à un membre de l’opposition, une preuve de transparence de la politique qui sera conduite si elle est élue.

Pour Bayrou c’est plus nébuleux (1).. Bayrou  c’est le ni-ni dans tous les domaines, ni droite ni gauche, ni équipe (2), ni programme. Bayrou a un postulat simpliste: sa seule élection suffirait à lui assurer la possibilité de gouverner, c’est à dire à produire la multiplication des députés soutenant son programme. De plus, cela signifie que la seule opposition, qui resterait, serait les partis des extrêmes.  Ce n'est que manipulation et hypocrisie. L’étiquette de sans-parti n'est que l'expression voilée et honteuse d’une appartenance. Bayrou est une imposture. Bayrou a toujours combattu la gauche et tente de nous faire croire qu’il pourrait gouverner avec le PS. Après avoir faillit connaître la déconfiture avec la Loi Falloux, il a dirigé sans projet son Ministère.  Bayrou est un candidat aux messages lénifiants ou paraphrasant parfois Ségolène, parfois sarkozy. En réponse à des questions de ses interlocuteurs, c’est une logorrhée d’une platitude confondante de lieux communs.  Bayrou en haut des sondages a rangé la vieille thèse du "complot médiatique". Sarkozy et Bayrou se disputent, à présent, le message de Chirac. Bayrou vient de déclarer à propos des mandats de Chirac que ceux-ci s’étaient déroulés sans crise majeure", « il n'y a pas eu pendant les douze ans de Jacques Chirac à l'Elysée  de ces explosions qui déchirent un pays ». (L’express.fr dimanche 11 mars 2007,) et la crise du CPE ? et un million de personnes dans les rues contre le projet Bayrou (susrappelé)? et les  émeutes dans nos banlieues ? etc…  Mensonges ou mémoire courte ?

Ségolène a établi son programme en faisant la synthèse des désirs des français, ne reprenant du programme PS que ce qui complète harmonieusement le sien. Ségolène propose d’assainir la situation de la France, pas par des mesures d’austérité, au détriment des classes moyennes ou les plus basses, comme le prévoit, sans oser le dire, Bayrou, mais par un redéploiement des richesses de manière plus juste, assorti toujours d’une contrepartie. Le pacte de Ségolène comporte des éléments qui ont été proposés par des millions de gens lors des débats. Elle propose la refondation du pacte démocratique et social, la transformation de la politique en donnant la parole aux citoyens qui n’ont pas l’habitude d’être écoutés. De plus Ségolène peut s’enorgueillir de son actif, notamment la lutte contre le bizutage, les congés paternité, etc…que retiens-t-on de Bayrou lors de son passage à l'Education nationale ? Ségoléne, une femme qui permettra à la France de se réconcilier. Ségolène ne méprise personne, elle respecte. Elle a des convictions; elle est la seule à incarner le véritable changement. Ses idées sont très souvent reprises, par exemple dernièrement dans le dossier Airbus, elle fut la seule candidate à avoir demandé la recapitalisation d’EADS. Bayrou et Sarkozy se sont ensuite mis sur la même ligne.

(1)     « Le flou artistique » comme dit Daniel Schneidermann après avoir lu le livre de Bayrou

(2)     Si quelques-uns dont son conseiller en économie PEYRLEVADE qui a ruiné le crédit lyonnais

Publié dans presidentielles 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
OUi, bien sûr.Mais ça m'énerve que ce flou ne passe pas mieux dans l'opinion…Grrrr:-)
Répondre
M
Salut,<br /> Comme d'habitude à fond d'accord avec cet article. et bravo pour ton effort soutenu dans le développement d'analyses et d'argumentations originales et référencées.<br /> As-tu l'intention de venir à la réunion de blogueurs pour Ségolène qui se tiendra samedi à paris?<br /> a+<br /> Martin
Répondre