Une élection qui pourrait sauver Alain Carignon

Publié le par jps

Le Parquet de Grenoble a ouvert une enquête préliminaire  à l’encontre d’Alain Carignon candidat UMP dans la 1ère circonscription de l’Isère, dans le cadre d’une enquête sur la concession d’un parking en 1992 époque pendant laquelle il était Maire de Grenoble, Député, Président du Conseil Général, L’audition a été reportée après les législative. ( source les cahiers juridiques mars 2007) Carignon est très proche de sarkozy, gageons que, si sarkozy est élu, cette enquête préliminaire  sera annulée et carignon ne sera plus inquiété. Rappelons que Carignon, ancien ministre,  a déjà été condamné à 5 ans de prison (dont 1 an avec sursis), 5 ans d'inéligibilité, et 400 000 F pour corruption,  abus de bien sociaux (ayant détourné pour son usage personnel 19 073 150 francs, soit 2907683€ et subornation de témoins.

 

Il est inadmissible que des hommes politiques, ayant été reconnus comme des délinquants puissent se présenter à une quelconque élection (comme  juppé ou Balkany qui soutiennent Sarkozy ainsi que, comme le dernier soutien en date : Bernard Tapie…. Les soutiens de sarkozy ou le club des délinquants !

Publié dans droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Une dette pas totalement payée…

Monsieur Carignon aime à dire qu’il a payé sa dette face à la société en effectuant sa (juste) peine de trois ans de prison. Ce n’est pas totalement exact. Monsieur Carignon a payé sa dette de citoyen mais pas sa dette d’élu. La République a besoin d’exemple et le peuple peut exiger d’être représente par des gens exemplaires. Avec son expérience de l’univers carcéral et son carnet d’adresses bien rempli Monsieur Carignon pourrait participer activement à la réinsertion d’anciens détenus. La société civile toute entière lui en serait reconnaissante. Mais de grâce, pas de réinsertion sur les bancs de l’Assemblée Nationale.
Répondre