Rallumez vos cerveaux ! ! !

Publié le par jps

Eteignez vos télés, rangez vos journaux à l’exception du canard enchaîné et de Marianne, surfez sur le net avec vigilance et surtout ….Rallumez vos cerveaux !

Sarkozy s’est constitué un réseau d’amis parmi les patrons de télés, journaux et autres médias. Plus que ses amis Michel Denisot (directeur général adjoint de Canal+) et Marc-Olivier Fogiel (M6), ce sont : Martin Bouygues, (le parrain du fils de sarkozy) patron de TF1, dont le journal télévisé est regardé par 8 millions de personnes ; Robert Hersant, propriétaire du Figaro et de 30% de la presse française ; Arnaud Lagardère, qui détient notamment Paris Match, le Journal du dimanche, Elle et de nombreux quotidiens régionaux ; Jean-Pierre Elkabbach, patron d'Europe 1, président de Public Sénat, l’une des deux chaînes parlementaires, Bernard Arnault, propriétaire de la Tribune, Edouard de Rothschild qui a acheté Libération,  Dassaut, le spécialiste de l'aéronautique a racheté il y a peu SOC Presse. Sans oublier le Monde que l'on ne peut qualifier d'indépendant (*) etc...(voir http://forestent.free.fr/ ). 

Par ailleurs, rappelez-vous des menaces proférées par l'ancien Ministre de l’Intérieur (sarkozy) à l'égard de nombreux médias, comme France 3 alors qu'il estimait qu'il avait été mal reçu ("je vous ferai tous virer"), d’Alain Genestar qui a été étrangement remercié après l'article paru dans Paris Match sur les déboires de Cécilia Sarkozy des propos de sarkozy pendant la campagne électorale aux présidentielles à l’intention de certains journalistes: "Je connais bien votre patron, je sais ce qui se passe dans votre rédaction"

Comme cela ne saurait suffire surtout pour empêcher la divulgation de contre-propositions présentées sur la toile, sarkozy développe ses relations avec les détenteurs de site drainant un large public. On peut le comprendre : c'est en partant d'une vidéo posté sur Dailymotion que toute la France a appris en quelques jours, malgré le boycott des médias, que Sarkozy, était en état d'intempérance en conférence de presse du G8.Outre le bloggeur Loïc LeMeur qui avait annoncé son soutien à Sarkozy, neuf mois après avoir organisé le premier "podcast de Sarkozy", je fais référence au jeu de chaises musicales entre Dailymotion et Matignon. Séverin Naudet, jusqu’ici directeur des contenus et de la communication du site français d’échange de vidéos Dailymotion, l’un des leaders mondiaux du secteur, rejoint le cabinet du premier ministre et concomitamment il est remplacé par Martin Rogard, auparavant chef du pôle multimédia au département de l’Information et de la Communication du ministère de la Culture et de la communication.  Désormais, on peut craindre que même sur le web, la liberté est compromise.

 

La relation du politique au médiatique est avérée. Ces connivences permettent de véhiculer la pensée unique, la pensée sarkozienne ! Avez vous remarqué qu’à présent les médias sont les thuriféraires de sarkosy. Que de similitudes avec l’emprise Berlusconi. Le rédacteur de La Stampa a même déclaré : "Nos confrères français se sont laissés piéger". Quand les sujets vantant la politique de sarkozy ne sont pas suffisamment consistants, alors les journaux télévisés ou autres d’informations vous abreuvent de faits divers (dont on peut s’interroger sur la portée), de sports (dont l’événement est sujet à caution parfois) ou de promotions pour tel ou tel films, ou musique (qui relèvent de la publicité). Lorsque les médias ne sont pas les laudateurs de sarkozy, ils procèdent à la "  cannibalisation de l’information par les sports, la météo et les faits divers, le tout dans une débauche de publicités " (noam chomsky).

Plus sérieusement, le pouvoir médiatique influence les votes, y compris en détournant les contraintes légales. Ainsi, en 2002 avons-nous vu un vieil homme couvrir nos écrans de son récit, de jeunes gens l’ayant battu et laissé pour mort. Epiphénomène médiatique qui eut pour résultat de recentrer fortement le soi-disant "débat public " sur le thème de l’insécurité. Ce qui a eu pour résultat la montée du FN. En 2007, la veille des élections un reportage sur les profiteurs de prestations sociales permettant ainsi sans le nommer de souligner de façon sibylline l’apparente pertinence des propositions présidentielles de sarkozy. Ce pouvoir médiatique exerce une influence démesurée sur l'inconscient des télespectateurs, sur la manière de percevoir la réalité sur l'état de la société française. " La " communication " constitue l’instrument de gouvernement permanent des régimes démocratiques. Elle est, pour eux, ce que la propagande est aux dictatures (noam chomsky). Tous les jours, y compris depuis la campagne présidentielle, les médias relatent des faits promouvant les actions ou propos de sarkozy. C’est pourquoi dans un esprit de désintoxication le Rassemblement pour la démocratie à la télévision (RDT) appelle, le 30 novembre 2007, à une grande Journée nationale sans Sarkozy. Pourquoi le 30 septembre 2007 ? car le 30 novembre 2006, Nicolas Sarkozy annonçait officiellement sa candidature à l’élection présidentielle. Pas une image, pas un son, pas une ligne sur les faits et gestes de Nicolas Sarkozy ne doivent sortir! Ni éloge, ni critique, ni commentaire !

Cette situation hégémonique illustre également les liens intimes entre les médias de masse et la mondialisation libérale. " Ces grands groupes, qui sont de moins et moins nombreux, qui grossissent de plus en plus, détiennent une énorme partie du pouvoir économique, financier et médiatique de la France. Le pouvoir véritable est désormais détenu par un faisceau de groupes économiques planétaires et d’entreprises globales dont le poids dans les affaires du monde apparaît parfois plus important que celui des gouvernements et des Etats. Ce sont eux les " nouveaux maîtres du monde " qui se rassemblent chaque année à Davos […] les groupes médiatiques possèdent désormais deux caractéristiques nouvelles : premièrement, ils s’occupent de tout ce qui relève de l’écrit, de tout ce qui relève de l’image, de tout ce qui relève du son, et diffusent cela au moyen des canaux les plus divers (presse écrite, radios, télévisions hertziennes, câble ou satellite, via Internet et par toutes sortes de réseaux numériques). Seconde caractéristique : ces groupes sont mondiaux, planétaires, globaux, et pas seulement nationaux ou locaux. " (Ignacio Ramonet)

" l’information est contaminée. Elle nous empoisonne l’esprit, nous pollue le cerveau, nous manipule, nous intoxique, elle tente d’instiller dans notre inconscient des idées qui ne sont pas les nôtres. (Ignacio Ramonet). Ce petit groupe, d’hommes fortunés, devenu très rapidement hégémonique, donne le ton en véhiculant leur vérité au gré de leurs intérêts. "le pouvoir médiatique étouffe notre vie intellectuelle" A l’instar Margaret Thatcher ils veulent nous faire croire qu’il n’y pas d’autres solutions que le liberalisme " There is no alternative " (parfois dénommé suivant les initiales de Tina).

 

Les pseudos débats ne sont que mascarades, l’exemple donné par Marie-Anne Boutoleau (http://www.acrimed.org/article2695.html ) est édifiant où l’on entend les discours du même " prêt-à-penser ", liberté d’expression de ceux qui partageaient leur point de vue, un " cercle de la raison " qui s’autodélimite pour mieux produire une " pensée unique ".... Ces mises en scène ne sauraient cacher efficacement l’abandon du journalisme d’investigation. Le règne de la médiocrité et la mise en place de formes rampantes de despotisme … .Les médias sont devenus l'un des lieux majeurs où se joue l'avenir de la démocratie (Yves Charles Zarka ). Ces simulacres ne sauraient cacher cette " fabrique du consentement ".Les médias produisent, au sens propre du terme, du consentement, de l’acceptation, de la soumission. Ils contrôlent les idées, les pensées, les esprits. Pour Tocqueville c’est l'un des vices naturels les plus importants des sociétés démocratiques : l'établissement d'une tyrannie de l'opinion. Une tyrannie de l'opinion qui est une tyrannie pluripersonnelle où il est très difficile de le désigner. La convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, 1950 dispose pourtant que "la liberté de communiquer des informations est l'un des fondements essentiels d'une société démocratique, l'une des conditions primordiales de son progrès. "

 Il aura fallu deux cents ans pour imposer la liberté de la presse, il faut maintenant se battre contre la presse pour être libre " (Jacques Muglioni) Cependant, grâce au sens civique et au courage de journalistes audacieux, certains résistent. je veux citer LE " Canard enchaîné " qui vit sans publicité et ne doit son indépendance qu’aux lecteurs. C’est grâce à lui que nous avons pu avoir les informations sur la police-politique de sarkozy. Il y a également " Marianne " de manière plus édulcorée et partisane (promodem) qui participe à la critique. Daniel Schneidermann a décidé de poursuivre "arrêt sur image (ASI) " sur le Net financé sur des abonnements http://arretsurimages.net/abonnement , ceci sera-t-il suffisant pour garantir une certaine indépendance et viabilité ?

Il est nécessaire d’élaborer ce qu’on pourrait appeler une "écologie de l’information ". Afin de nettoyer, de décrasser l’information de la "marée noire " des mensonges. Dont on a pu, une fois encore, mesurer l’énormité a l’occasion de la récente invasion de l’Irak " (Ignacio Ramonet) et de reconstruire du pluralisme et de l’indépendance de la presse dans une République où pourrait s’épanouir un vrai service public généraliste de l’information d’où serait exclu le conflit d’intérêts, comme le suggère Laurent Mauduit. De même "Il est nécessaire que la Constitution s'intéresse aux relations entre le pouvoir politique et le pouvoir médiatique". (François Bayrou). Notre république a pour socle la séparation des pouvoirs entre l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Mais qu’est-ce qui assure la séparation de ces pouvoirs avec le tout nouveau venu : le pouvoir médiatique, parfois qualifié de quatrième pouvoir ?

 "Je défendrai mes opinions jusqu’à ma mort, mais je donnerai ma vie pour que vous puissiez défendre les vôtres. " (Voltaire)

 

 

(*) La succession de Jean-Marie Colombani par Pierre Jeantet change t-elle beaucoup la donne ? car Alain Minc ( condamné pour plagiat par le TGI de Paris en 2001) a été réélu jeudi 28 juin 2007 président du Conseil de surveillance du Monde SA. Beaucoup estiment que le " système Minc ", est emblématique d’un " capitalisme de la connivence et de l’influence ". Les membres de la Société des Rédacteurs du Monde critiquent la proximité affichée d'Alain Minc avec Sarkozy et cinq sociétés du personnel du quotidien ont engagé une médiation judiciaire pour obtenir le retrait d'Alain Minc.

Publié dans sarkozy et les médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
sarkozy doit partir, je vous inbvite a signé une pétition pour la déstitution de sarkozy et d'en parlerpétition : www.antisarkozysme.com
Répondre
E
Bonjour, je suis heureuse de découvrir ton site, tes articles; je vais faire un lien, bientôt, pour ton site sur mon blog http://r-sistons.over-blog.com . Médias : je suis journaliste, tu as raison,voir mes articles "Appel à résister, "Fr2 chaîne de propagande, " Alerte, on vous ment,  etc Nous ne sommes pas en démocratie, avec Sarkozy.  Il y a même la censure (cf aucun livre contre Sarkozy autorisé à paraître sauf celui du ministre,difficile de faire autrement!), par contre on s'en donne à coeur joie contre Ségolène  pour démolir TOUT adversaire sérieux possible.
Résistons pour sauver la démocratie, contre la guerre en Iran qui se rapproche, 'y reviendrai dans mon blog. Amitié, Eva eva.resist@yahoo.fr 
Répondre
U
il est en effet tres difficile de voir a travèrs tous les" mensonges "que véhiculent les médiats .il faut lire beaucoup pour gagner la maturité indispensable .mais une fois que la combine est comprise, tout s'illumine ,mais il faut tout le temps réalimenter la lampe par de nombreux réajustements .en gros je crois qu'il faut lire de tout ,des uns et des autres pour distinguer la trame qui soutend les divèrs avis .
peut etre qu'une neutralité est indispensable a la compréhention des motivations de chacuns ?prendre du recul ?
les avis sont souvent la résultante des intérets particuliers ,donc le chacun pour soi ne doit pas aveugler ceux qui n'ont rien a gagner dans ces "mensonges "?
un bon exemple est celui de la légitime défence qui est tabou pour la multitude est le privilège des nantis ?
Répondre
D
Pour alimenter nos cerveaux rien de tel que la presse étrangère.
Par exemple l'édition internationale du Spiegel et son dernier article sur les dérives sarkozeuses.
"La France et les nouveaux faucons".
http://www.spiegel.de/international/germany/0,1518,506396,00.html
Répondre
F
Et bien félicitations ça fait plaisir de voir un vrai biellet dans la blogosphère ! Bayrou a dénoncé aussi ce matin le pouvoir du gouvernement sur les médias !la confusion entre ce que fait Sarkozy et ce que la Constitution précise en termes de gouvernement.Il ya du pain sur la planche : comme par hasard personne ne relève ces vicse de forme, jusqu\\\'à quand ?
Répondre