L’élection de sarkozy : le priapisme français

Publié le par jps

On me dit que nos vies ne valent pas grand chose
Elles passent en un instant comme fanent les roses
On me dit que le temps qui glisse est un salaud
Que de nos tristesses il (sarkozy ?) s'en fait des manteaux

Première strophe d’une chanson, bien connue, qui reflète la réalité. Vous la reconnaissez ? Elle date de 2002, était-ce prémonitoire ?

Je n’ai regardé, ni lu, les vœux de sarkozy parce que : que de mots et que de maux !

Et puis je ne souhaite pas être comptabilisé dans son audimat.

Pourtant quelqu’un m’a dit que sarkozy avait répété cette phrase anxiogène : "Ce que j'ai dit je le ferai". Analyse et Les français étaient prévenus . Il y aura poursuite de la monarchie constitutionnelle, des privilèges aux milliardaires, de la reconcentration des services de l’Etat, de la mutualisation des risques et parallèlement de la privatisation des profits, et, de la remise en cause progressive de la couverture sociale (franchise médicale), continuité dans la tentative d’assujettissement de la justice, dans l’allégement des droits des salariés par la recodification du code du travail, etc.. Et pour 2008 dépénalisation du droit des affaires, déverrouillage des 35h, bouclier sanitaire pour ne plus prendre en charge à 100% les maladies les plus invalidantes (Projet Martin Hirsch), etc...

Quelqu’un m’a dit que sarkozy, lors de ses vœux, prévoyait, pour les Français, une tâche immense tant la France a pris du retard sur la marche du monde. La France en retard sur la marche du monde ? Affirmation fallacieuse [voir le second alinéa de CELA et le 6ème paragraphe de CECI] Fallacieuse sauf à présent, car effectivement depuis son élection les comptes sont, beaucoup plus, déséquilibrés par des cadeaux fiscaux. " Tâche immense " est signe de promesses de sacrifices supplémentaires, alors que lui triple son indemnité, passe des vacances de milliardaires. Il prépare les esprits français à un plan de rigueur.

Quelqu’un m’a dit que sarkozy avait affirmé ". Non, "je ne vous trahirai pas". N’a-t-il jamais trahit ? Chirac, non ? N’a-t-il jamais menti ? En ce qui me concerne, il ne m’a jamais trahi car il m’est apparu clairement vers ce, hélas, à quoi il mènerait la France. Par contre, certains de ceux qui se sont réjouis de son élection commencent à endurer.

Quelqu’un m’a dit que sarkozy sollicitait la confiance des français mais la confiance ne se décrète pas elle s’acquière, elle se mérite. Comment lui faire confiance lorsqu’il ne respecte pas ses engagements ? Il est bon de rappeler que lors de ses discours du 22 mars 2007 en Guadeloupe et du 28 mars 2007 à Lille, sarkozy a dit respectivement " Je veux être le Président du pouvoir d’achat […] les salaires sont trop bas " et " Le salaire n’est pas l’ennemi de l’emploi. Les salaires sont trop bas ". Les salaires ne compensent toujours pas le coût de la vie. Les retraites augmentent moins que l’inflation. Autre exemple à l’émission A Vous de Juger du 26 avril 2007 au sujet de la présence des troupes armées françaises sarkozy affirmait : " le président de la République a pris la décision de rapatrier nos forces spéciales et un certain nombre d’éléments. C’est une politique que je poursuivrais. ", alors que le 7 novembre 2007, dans son discours devant le Congrès américain, Nicolas Sarkozy a promis de maintenir les effectifs en Afghanistan. Le NYT rapporte: "In his speech and the news conference with Mr. Bush, Mr. Sarkozy pledged to be a strong partner with the United States against terrorism and to keep French troops in Afghanistan as long as needed in the NATO-led mission to bring stability."

 Il est à l’initiative d’un Grenelle de l’environnement et, en même temps, il est pour la prolifération des centrales nucléaires à l’échelon mondial. Sarkozy déclare lors de son voyage en Egypte le 30 décembre 2007  "je trouve tout à fait normal que tout pays puisse accéder à l'énergie nucléaire … ". Il avait promis dans ses 289 promesses d’introduire dans la Constitution un taux maximum de prélèvements obligatoires à l'échelle de la nation. Or ceci ne figure pas dans le projet de révision constitutionnelle. Il avait promis d’instituer une règle d'or en matière budgétaire consistant à n'autoriser aucun déficit budgétaire, sauf pour financer des dépenses d'investissement. Qu’en est-il de cette promesse dans la dernière loi de finances… Il avait promis de garantir le droit de tout enfant handicapé à être accueilli dans une école de droit commun, mais il ne consacre que de faibles moyens. Pour les autres promesses il lui reste plus de quatre ans, mais au vu de ce constat est-il raisonnable d’attendre encore autant de temps ? Pouvons nous lui accorder un tel délai ?

Publié dans poly-tics

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
j'ai trouvé cette pétition pour la déstitution de sarko, je la trouve intéréssante, j'ai signé et je vous invite a signé  www.antisarkozysme.com
Répondre
S
Très bon article qui résume bien nos perspectives pour 2008, destructuration de notre modèle social et mécontentement grandissant avec une baisse déjà amorcé de la côte de popularité et de confiance des français a propos de la politique de Sarkozy.E n effet les français ne sont pas dupes ; alors que le vendu Eric Besson annonce une décision sur la TVA social au printemps, alors que Fillon déclare que la durée légale du travail sera rallongé avant cet été, aisi que la durée de cotisation pour toucher une retraite à taux plein, les français se sentent trahis et déchantent, trompés par une campagne présidentiellequi, malgréce que dit Sarkozy ( j\\\\\\\\\\\\\\\'ai dit ce que je ferai, je ferai ce que je dit), n\\\\\\\\\\\\\\\'annonçait pas autnt de destruction de nos acquis sociaux....La suite sur Une Autre Vie      http://uneautrevie-stef.blogspot.comMerci de tes visites et de tes commentaires constructifsBonne continuation. A+.Stef
Répondre
J
Puisque vous n'avez pas vu les"voeux" du président, puisque vous suggérer d'aller voir ce que j'en ai dit sur mon propre Bloc-Notes ?
Bien cordialment,
 
jf.
www.lamauragne.blog.lemonde.fr
Répondre
H
GENIAAAL, j'ai compris le parallélisme entre election (erection de sarkozy)  et priapisme et la liaison avec Carla Bruni, mais c'est elle sur la photo ?  de même que priapisme et la douleur des français... T'es un malin toi.
Répondre
M
oui, Mr DE la mata, cela vous arrangerait qu'on se laisse tondre comme de servil moutons
Répondre