Navigation à vue, dans le brouillard

Publié le par jps

En novembre 2007 à Guilvinec, sarkozy avait promis, aux patrons-pêcheurs, une nouvelle opération d’exonération de cotisations sociales patronales de 6 mois. Quelques dizaines de millions d’euros, en compensation de la hausse du prix du carburant, autant d’argent qui ne sera pas investi dans la reconversion écologique de l’économie. En fait, il apparaîtrait que l’aide serait plus conséquente et prolongée dans le temps, soit 3 ans, comme il l’a précisé mercredi 16 janvier 08 dans le cadre d'un plan d'aide national de 310 millions d'euros à la profession. Ceci correspond à 103, 33 millions d’Euros par an pour 8 000 patrons marins pêcheurs, soit 12.916,67 € /an et par patron-pêcheur (plus de 1000€/mois). Il faut savoir qu’un patron de pêche, selon le Ministère de l’écologie, du développement et de l’aménagement durable (MEDAD ) gagne en moyenne 5000 € par mois. Je croyais que les caisses de l’Etat étaient vides comme l’affirmait sarkozy (confirmant implicitement les propos de Fillon en Corse sur l’Etat de faillite de la France) lors de la conférence de presse de janvier : " S'agissant du pouvoir d'achat, qu'est-ce que vous attendez de moi ? Que je vide des caisses qui sont déjà vides ? ". Non seulement c’est lui qui vide les caisses en triplant son indemnité présidentielle, en offrant 15 milliards d’Euros par an aux plus riches, etc… mais, en plus, apparemment, les caisses ne sont pas vides pour tout le monde. Encore une réponse en faveur "d'intérêts particuliers" contre "l’intérêt général". Cette mesure sera financée en partie par une taxe sur le prix du poisson. Encore une taxe de plus que va créer Sarkozy (après celle pour compenser l’absence de pub sur les chaines publiques et la franchise médicale)! Et le pouvoir d’achat ?

Hier, 19 janvier 08 à Boulogne, sarkozy a continué ses annonces inconsidérées aux marins pêcheurs (il faut qu’il adresse un message par jour aux français !). A l’occasion de la présidence de l'Union Européenne par la France du 1er juillet au 31 décembre 08, il profitera de sortir cette catégorie professionnelle des quotas, alors même que la France a signé, il y a un mois, jour pour jour, c’est à dire le 19 décembre 07, un accord sur lesdits quotas de pêches. Quelle incohérence avec les propos de Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la Pêche, qui clamait le 19 décembre 2007, suite à cet accord "je serai totalement intransigeant, la justice le sera plus que moi encore, sur ceux qui ne respectent pas la règle ". Quelle image donne-t-on à nos partenaires européens ? Se renier un mois après, quel crédit auront nos propos ou signatures ? Cela devient désolant.

Comment la France peut-elle être audible lorsqu’elle clame tout et son contraire ? Après un tel discours, allez prêcher la modération aux navires-usines Japonais et autres qui vident littéralement nos océans de leurs espèces les plus précieuses.

sarkozy est en constante contradiction avec lui-même. Il prône, dans ses vœux aux Français le 31 décembre 2007, une "politique de civilisation", terme emprunté à Edgar Morin qui, précisément insiste sur la nécessité de remplacer l’approche quantitative de l’économie par une recherche qualitative dans tout projet de société. Aucune cohérence ! A grand renfort de publicité il nous fait le Grenelle de l’environnement qui accouche d’une souris. Il demande l’activation de la clause de sauvegarde, qui permet d’interdire provisoirement (l’espace des élections municipales ?) le seul OGM cultivé en France, le MON810. Parallèlement, Sarkozy veut accélérer la raréfaction des espèces, car, en fait, l’accord entre les 27 ministres européens sur les quotas de pêche est bien en deçà de ce que préconisaient les scientifiques pour préserver les espèces en voix de disparition. Il convient de rappeler qu’un rapport établit en 2003 publié à Washington par 300 scientifiques "chaque espèce de grand poisson sauvage a été pêché de manière si considérable au cours des 50 dernières années que 90 % de chacune de ces espèces ont disparu " Sarkozy préfère-t-il l'avis d'un scientologue, plutôt que des scientifiques ? La solution, la plus puérile, est-elle toujours plus compréhensible à son entendement, au détriment de conseils intelligents ? Connaît-il ses dossiers ? (Il n’avait pas son oreillette).

Lorsque l'homme aura consommé tout le bois sur terre, péché tous les poissons, etc .. l’homme s'apercevra que la seule chose qui lui reste, l'argent, n'est pas comestible. Après nous le déluge! Nicolas Hulot ne réagit pas lorsque sarkozy vend, à tout va, des centrales nucléaires (entre autres à Khadafi – ce potentiel risque de se retourner contre nous). Nicolas Hulot va t-il s’exprimer sur cette remise en cause des quotas ?

Publié dans écologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
décidément, je suis subjuguée par cette peinture, je suis une fille de la mer, elle est à 10 m de chez moi, un jour elle rentrera, aïe ! en attendant, j'ai eu des vagues sur ma terrasse, déjà
Eva
Répondre
E
je peux reproduire ce tableau dans mon blog ? Il est superbe. Et comment  le reproduire si oui ?
tes articles sont magnifiques, tout !
au fait, Sarkozy le bon croyant (la religion opium du peuple, pour le rendre soumis aux décisions iniques), il a un joyeux copain en Bush le chrétien parfait...
si après ça on a envie de leur religion...
on reconnaît l'arbre à ses fruits... eva 
Répondre
E
bonjour
 
je ne reçois plus ta newsletters, ( je me suis désabonnée à l'ancienne adresse mail, et abonnée à la nouvelle evaresis@yahoo.fr ) , je ne sais pourquoi, je vais donc me réinscrire ici
 
bonne journée eva
Répondre
D
Chercher une cohérence dans les propos de Sarkkozy est un défi intellectuel particulièrement difficile. Cela s'apparente à la tentative de déceler toute pensée à un bouchon qui flotte sur des vagues et des courants. Tous les deux flottent et suivent les mouvements qui les emportent.
L'explication n'est pas à chercher dans l'intellect du bouchon ou les projets de Sarkozy mais dans les mouvements qui les agitent.
Nous donnons tous trop d'importance à ce bouchon ridicule qui nous fascine et n'observons pas assez ce qui nous entoure.
Répondre
J
je suis intéressé par ta remarque, pourrais tu donner des précisions dans un de tes articles ou un commentaire ici. bien cordialement
Répondre