Imposer l’éthique par nos suffrages

Publié le par jps

Nous n’avons pas réussi à la présidentielle mais nous pouvons encore essayer !

"C’est une lâcheté qui finit par devenir une complicité, que celle qui consiste à excuser l’inexcusable" affirmait Nicolas Sarkozy, lors de l’Université d’été des jeunes populaires (03/09/06). Beau discours par un triste exemple ! Nonobstant l’affaire de l'Île de la Jatte considérant ceci ou cela , son entourage , et son absence de toute probité, nous pouvions déjà déceler, à son sujet, une certaine complicité, comme il le disait si bien. Par ailleurs, on peut s’interroger à qui profitaient ces délits comme par hasard non élucidés. Vous souvenez vous que le Canard Enchaîné nous informait dans son édition du 24 janvier 2007 que sur "ordre en provenance du cabinet" de sarkozy alors ministre de l’intérieur, des investigations ont été menées par les Renseignements généraux sur Bruno Rebelle, ex-directeur de Greenpeace France qui avait rejoint l'équipe de campagne de Ségolène.

La suite des événements confirme les impressions que nous laissent ce personnage, notamment ce conclave qui s’est étoffé de quelques membres. Grace à Marianne, nous avons su que le cabinet de Nicolas Sarkozy a été informé en 2004 de l’affaire des 15 millions d’euros en espèce qui ont été détournés des caisses de l’Union des industries des métiers de la métallurgie, entre 2000 et 2007 dont Denis Gautier-Sauvagnac est suspecté. Non seulement Sarkozy n’est pas intervenu pour faire cesser cette fraude mais en plus il continue de percevoir les dividendes de ce cabinet qui œuvre beaucoup pour les villes de droite du 92, Neuilly, Puteaux, Courbevoie, notamment pour des affaires immobilières.

Autres affaires, Mohamed Abdi, conseiller spécial de la secrétaire d’Etat chargée de la politique de la Ville, Fadela Amara, a été condamné définitivement par la Cour de cassation à la mi-octobre à 18 mois de prison dont douze avec sursis pour escroquerie à la formation. Le député-maire Manuel Aeschlimann (Maire d'Asnières-sur-Seine), en juillet 2005 conseiller technique de Nicolas Sarkozy, est sujet à d’innombrables procédures judiciaires… attendons la suite.

Le copain de sarkozy, un certain Gaston Ghrenassia, alias Enrico Macias, s'est lancé dans les affaires, membre du Conseil de surveillance du groupe Partouche, il dirige un casino à Arcachon. Cela n’a rien de déshonorant mais son soutien à sarkozy n’est peut être pas dénué d’intérêts, à l’instar de laporte (conclave). Pourquoi cette impression car l'affaire du Cercle Concorde est troublante. Un banquier suisse et un mercenaire français évoquent, dans le bureau du juge marseillais chargé de l'affaire, le nom de Nicolas Sarkozy. Selon le quotidien suisse La Tribune de Genève, le magistrat aurait demandé "d'éclaircir le rôle de l'actuel président de la République, lors de la réouverture du Cercle de jeux Concorde en 2005", époque à laquelle il était ministre de l’intérieur.

Il faut y mettre un terme. Ne votez pas pour eux (ci-dessous)! Sinon ils se sentiront beaucoup plus forts car vous contribuerez à développer le sentiment d'impunité politique.

- Patrick Balkany (député et maire de Levallois-perret UMP) : condamné, en 1997, pour avoir employé dans sa résidence personnelle des fonctionnaires municipaux rétribués sur fonds publics (Balkany accompagne très souvent sarkozy lors de ses voyages)

- Nicolas Sarkozy convoque Chabert (UMP), et lui propose d’aller s’investir à côté, à Villeurbanne (libération.fr 10.01.08) Chabert qui a été condamné pour recel d’abus de biens sociaux.

- Alain juppé ( Maire UMP de Bordeaux) condamné par la cour d'appel de Versailles, qui l'a reconnu coupable de "prise illégale d'intérêt" dans l'affaire des emplois fictifs de la ville de Paris.

- Jacques Masdeu-Arus (UMP Maire de Poissy) qui a été condamné en première instance pour "corruption passive et recel d'abus de biens sociaux".. Cependant il a fait appel et peut donc se présenter aux municipales 2008

- Franck Marlin (Député UMP et Maire d’Etampes) a été condamné en 2001 pour recel d’abus de biens sociaux

- A Tours, Renaud Donnedieu de Vabres UMP, Conseiller municipal d’opposition, qui se porte candidat à la mairie. Renaud Donnedieu de Vabres qui a été condamné pour blanchiment d’argent

Et n’élisez pas aussi

- A Bethune, jacques Mellick (PS) condamné pour faux témoignage dans l’affaire VA-OM

- Dans le troisième canton de Saint André, Elie Hoarau (PCF) condamné pour fraude électorale le 6 juillet 2000.

- A Istres François Bernardini (SE) condamné, en juin 2001 pour abus de confiance et en novembre 2004 pour recel d'abus de biens sociaux : "  profité de ses fonctions pour faire supporter indirectement à la collectivité publique des dépenses qui n'avaient d'autre but que de favoriser ses intérêts personnels et notamment sa carrière politique ".

et j’en ai certainement omis…

La première des priorités est de ne pas donner quitus à ceux qui manquent à leurs devoirs de probité et la seconde est de montrer à sarkozy que nous ne cautionnons pas sa politique. Si la droite ne reçoit pas un camouflet, sarkozy percevra les résultats comme une incitation à la poursuite de sa politique de destruction. Beaucoup pensent que l’élection municipale ou cantonale est un enjeu local, c’est vrai mais il est également exact que cela à un impact à l’échelon national car ces édiles constituent l’électorat pour le prochain renouvellement des sénateurs qui est la seconde chambre du Parlement.

Publié dans sarkozy et la justice

Commenter cet article

argent public 23/04/2008 02:25


Les grandes gueules ne dédaignent pas les petites opportunités et le mélange des genres.
Consultant pour les GG, Christian Lehmann un peu médecin, un peu écrivain de livres à moins de 10 eus présente en avant-première au théâtre Simone Signoret de Conflans Sainte-Honorine son pamphlet contre le président Sarkozy. Les quelques extraits disponibles sont d’une indigence affligeante. On pourrait s’étonner qu’une association culturelle dédiée au théâtre et largement subventionnée par la mairie soit impliquée dans ce genre de basse manœuvre politique. Le fait que Madame soit l’adjointe au maire de la ville n’est sûrement pas étranger à ce choix.
Comme quoi, grandes gueules et utilisation douteuse de fond publics peuvent faire bon ménage.

Kanard 31/01/2008 08:41

Pas bête du tout l'idée de la liste !En ce qui concerne Tours, Renaud Donnedieu de Vabres n'a que très peu de chances d'être élu, en l'état actuel des choses.Et pour Mellick, la liste est peut-être un peu plus longue que le faux témoignage.Pourquoi ne pas poursuivre la liste ?

dominique 27/01/2008 14:51

effectivement si nous avions en mémoire ceux qui ne meritent pas leur place, le menage serait plus facile...voyons les votes du 4 fevrier cela m' aidera a refaire le tri pour ma part...