Histoire folle

Publié le par jps

A partir de la rentrée 2008, tous les enfants de CM2 se verront "confier la mémoire " d’un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah, a annoncé Nicolas Sarkozy, mercredi soir 15 février 2008, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif).

 

Qui a eu cette idée de fou ? Après la lettre de Guy Môquet, une nouvelle intrusion du politique dans le pédagogique. Cette nouvelle initiative rejoint celle qu’il voulait imposer aux enfants de maternelles : un test psychologique obligatoire réalisé sur tout enfant de trois ans, afin de pratiquer un dépistage "précoce" de futurs délinquants ! Les enfants subiront un endoctrinement, ils seront manipulés à des fins électorales. C’est la contrainte psychologique et émotionnelle par l’instrumentalisation d’une horreur. "  Si ça continue, on n'aura plus que la solution de ne plus envoyer les enfants à l'école et d'organiser des cours à la maison... Parce que l'école n'est pas obligatoire, c'est l'enseignement qui l'est. " (françois ) La manipulation des foules, des masses, se fait d’abord dans le domaine de l’émotif, de l’affectif, et ceci au détriment de la réflexion. " Garder l’attention du public, distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux. " (Extrait de "Armes silencieuses pour guerres tranquilles") 8 Encourager le public à se complaire dans la médiocrité Encourager le public à trouver "cool" le fait d’être bête, vulgaire, et inculte... 9 Remplacer la révolte par la culpabilité Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. (http://www.odalgold.com )

 

"L'invocation de la Shoah de façon émotionnelle se fait au détriment de la compréhension de la singularité historique et politique de ce phénomène", s'insurge Barbara Lefebvre, professeur d'histoire et auteur de "Comprendre les génocides du XXème siècle, comparer, enseigner" (éd. Bréal). Pas de concertation non plus du côté des instances représentatives de la communauté juive de France, "qui n'était pas demandeuse de ce symbole à bas prix", ajoute-t-elle. "Il y a le risque que cet enfant ou bien s’identifie, ou bien qu’il rejette cette identification, ou encore qu’il ait un sentiment de culpabilité ou de responsabilité pour le destin d’un élève duquel il n’est aucunement responsable (…) La charge émotionnelle peut avoir des conséquences négatives, surtout pour un élève en plein développement" ( Gilles Moindrot)

 

Il y a d'autres sujets plus important que la repentance perpétuelle d'autant que Sarkozy n'a pourtant eu de cesse, pendant sa campagne présidentielle de dénoncer le " mode exécrable " de la " repentance ", qui " exige des fils qu'ils expient les fautes supposées de leurs pères et de leurs aïeux " dixit.

Sarkozy lors de son discours à Lyon le 5 avril 2007 clamait : " Je déteste cette mode de la repentance qui exprime la détestation de la France et de son Histoire. Je déteste la repentance qui veut nous interdire d’être fiers de notre pays. Je déteste la repentance qui est la porte ouverte à la concurrence des mémoires. Je déteste la repentance qui dresse les Français les uns contre les autres en fonction de leurs origines. Je déteste la repentance qui est un obstacle à l’intégration parce que l’on a rarement envie de s’intégrer à ce que l’on a appris à détester, alors que l’on devrait le respecter et l’aimer. Voilà ma vérité. Oui, à force de tout détester, la famille, la patrie, la religion, la société, le travail, la politesse, la courtoisie, l’ordre, la morale…
A force de tout détester, on finit par se détester soi-même. Beau résultat ! Et la détestation de soi est toujours le commencement de la détestation de l’autre. Pour pouvoir aimer les autres, il faut être capable de commencer par s’aimer soi même. Je suis de ceux qui pensent que la France n’a pas à rougir de son histoire. Je voudrais rappeler à tous ses détracteurs que la France n’a pas commis de génocide. Elle n’a pas inventé la solution finale. La France a inventé les droits de l’Homme et est le pays au monde qui s’est le plus battu pour la liberté du monde. Voilà ce qu’est l’histoire de la France ! Et si cela ne suffit pas, je veux dire à tous ceux qui n’ont rien compris à l’histoire de France, que durant la guerre tous les Français n’ont pas été pétainistes, qu’il y a eu les héros de la France libre et de la Résistance. Que si certains Français ont dénoncé des Juifs à la Gestapo, d’autres, plus nombreux, les ont aidés au péril de leur vie, des mères ont caché des enfants juifs parmi leurs propres enfants […]Je crois que la liberté de conscience n’est pas négociable. Je crois que la laïcité n’est pas négociable. ".
Une énième fois Sarkozy fait le contraire de ce qu’il dit.

 

Qui est à l’initiative de la shoah, sinon l’Allemagne nazi ? Cependant et de toute évidence, il faut un travail de mémoire sur la Shoah , mais c'est déjà le cas. Le programme d'histoire de troisième y est presque entièrement consacré. D'innombrables émissions, films, livres sont les garants de ce devoir de mémoire. (françois) Après le "plus jamais ça " en parlant de génocide des juifs (Shoah), cela s’applique à tous, pas uniquement les juifs : Les enfants gitans, les enfants d’opposants, les enfants de communistes, les tziganes, les Polonais, les handicapés enfants ou non, les homosexuels. Révélateur ceci, comme il est tout aussi édifiant que les génocides passés et présent soient mis sous silence, à cette occasion : Les enfants du Tibet, du Darfour, du Kossovo, les enfants Hutu ou Tutsie (dont la France à sa part de responsabilité directe) ou des enfants palestiniens (qui sont traités de terroristes dès lors qu’ils ont une pierre à la main, si dérisoire face à des chars ou hélicoptères). [ Eva en parle mieux que moi.]

And the german killed the jews

And the jews killed the arabs

And the arabs killed the hostages

That is the news !

Is is any wonder that the monkey is confused ?

He said no no no ! The president’s a fool ! Why do I have to read all these manuals ?

Men is a tool in the hands of the great god almighty

And they gave him command of a nuclear submarine

In search for the garden of eden...

(Roger Waters - "Amused To Death")

 

Sarkosy soigne d’abord l’électorat sémite avant de se préoccuper du bien-être de l'ensemble des enfants français. " Ce sont des souffrances des vivants qu'il faut se soucier, les morts ont cessé de souffrir ! " (bg) Se préoccupe-t-il des sdf qui meurent de froid en hiver ? Pitoyable d’entendre ou de lire, Ségolène Royal estimant que "Ce n'est pas une mauvaise idée". Affligeant François Hollande qui approuve.

 

Mais oui, M. Sarkozy, vous êtes bien le roi de la terre. Et les quatre messieurs habillés en blanc ne sont pas méchants. Au contraire ils vous veulent du bien. Celui qui tient la seringue est votre ministre de la santé. Il va vous faire une piqûre de vitamine pour que vous soyez en pleine forme. Ensuite, vous allez faire une grande promenade dans la belle automobile blanche, celle là-bas, qui est décorée avec de belles croix rouges. Après la promenade vous irez dans un magnifique palais, avec plein de gardes autour, et plein de personnel, tous habillés en blanc. On vous conduira dans une magnifique chambre, totalement capitonnée pour que vous ne soyez pas incommodé par le bruit. Vous verrez, vous n’aurez même pas besoin de sortir de votre chambre, vous recevrez tout ce dont vous aurez besoin sur place. De temps en temps, un gentil monsieur, toujours en blanc, viendra parler avec vous, il vous fera dessiner, il fera des taches avec de l’encre et vous vous amuserez comme des petits fous à deviner ce que les taches veulent dire. Et puis ce jeu de taches, c’est comme vos montres, c’est un suisse qui l’a inventé, il s’appelle Rorschach. Vous verrez, tout va bien se passer ! " (spartacus sur agoravox)

Publié dans sarkozy versatile

Commenter cet article

Nostrum 19/02/2008 16:28

Au même moment où des enfants et leurs familles sont raflées et expulsées par dizaines de milliers, le hold-up opéré sur onze mille petits cadavres par l’individu promoteur de ces rafles, en plus de susciter l’écœurement, ne peut que glacer le sang. Ma honte d’être sensé être représenté par un tel personnage à aujourd’hui atteint l’extrême du supportable. Confrontée à un tel degré d’abjection, aucune légitimité sortie des urnes n’a plu court ; en conséquence, soutenir, suivre ou servir l’actuel locataire de l’Elysée ne peut être qualifiée que de complicité criminelle.

Fanette 18/02/2008 13:39

si tu vioyais ce qui se dit dans l'UMP par rapport à ça, c'est à vomir !je crois qu'on n'a pas encore touché le fond !

Renard 18/02/2008 11:28

@ tgb-rue-affrebien sur que cette mesure va dans le bon sens, celui d'un devoir de mémoire. Simplement, elle n'y va pas par le bon chemin mais par les voies les plus pernicieuses : la culpabilisation, le sentimentalisme et le risque dénoncé par SR de dresser le communautés les unes contre les autres. Je ne vois pas de contradiction, mais au contraire un approffondissement, dans les déclarations de la dame.

ciboulette 16/02/2008 10:13

ah ben... va être content le fou, on lui offre sa maison blanche !
Le fait de se contredire tout le temps est parfaitement bien organisé. C'est un des atouts majeurs du fonctionnement du pervers narcissique. Il vous embrouille au point que vous finissez par ne plus savoir qui vous êtes. Il a le don de culpabiliser ses victimes... Le pervers narcissique est pour moi un psychopathe qui ne laisse pas de cadavre. Il pousse ses victimes au suicide ou à la folie... C'est nous qui devenons fous en ce moment... Lui, il ne s'énerve pas. Il est de plus en plus tranquille. Notre agitation le calme, lui fait du bien...

tgb-rue-affre 15/02/2008 21:36

Ségolène Royal a qualifié aujourd'hui la décision du président Nicolas Sarkozy de "confier la mémoire" d'un enfant français victime de la Shoah à chaque élève de CM2, d'"annonce improvisée" qui traduit une "étonnante légèreté". Elle a estimé" que "le devoir de mémoire des crimes contre l'humanité est un impératif moral qui ne tolère aucune instrumentalisation".hier, elle avait déclaré que cette initiative allait "dans le bon sens".heu vous êtes sûr que cette nana a des convictions ?