l'impatience des Français

Publié le par jps

Sarkozy a dit qu’il allait créer un choc de confiance. Le voici le choc de confiance, Sarkozy est en baisse de sept points et passe pour la première fois sous la barre des cinquante pour cent dans le baromètre CSA de janvier pour le Parisien et i-Télé publié dimanche (un sondage Opinionway rectifiera le tir). Pour Yves Jégo, député UMP de Seine-et-Marne, cette chute de popularité de Nicolas Sarkozy illustre avant tout l'impatience des Français. Il a raison ! Les Français sont, déjà, impatients de changer de politique.

Après une campagne présidentielle Mensongère , sarkozy joue l’illusionniste après la défiscalisation des heures supplémentaires il demande de reconsidérer la notion d’heures supplémentaires. Sarkozy a dit qu’il serait l’homme du pouvoir d’achat, mais il parlait de lui et de ses amis milliardaires. Il a triplé ses indemnités présidentielles (summum de la provocation d’oncle Picsous) qui ne sont que de l’argent de poche et il a accordé des cadeaux fiscaux à hauteur de 15 milliards par an. Le problème est que ces largesses déséquilibrent encore plus les comptes sociaux. Peu importe avec la franchise médicale les malades paieront. Pour la retraite sera appliquée le fameux principe de mutualisation des risques. Quant au budget de l’Etat, le déficit croissant nécessitera la mise en application de la T.V.A. sociale. Sarkozy prends aux plus démunis pour le donner aux plus riches, ou alors, Sarkozy, ce qu’il vous donne d’une main il le reprend de l’autre.

Sarkozy dit " travailler plus " alors que lui, il ne cesse d’être en vacances. A Malte une semaine, aux Etats-Unis deux semaines, au Maroc 3 jours, en Egypte presque deux semaines et ce week-end en visite privée en Jordanie. Pour quelqu’un qui vient de prendre ses fonctions, il a déjà épuisé ses cinq semaines de congés payés. Alors qu’il sollicite des efforts aux français, en prenant soin de ne pas utiliser le mot rigueur. Il se pavane tel un nabab de manière ostentatoire avec arrogance sur les yachts, dans les suites d’Hôtels, dans les jets privés. Il ne faut pas croire que tout est payé, notamment par son ami Bolloré. Les accompagnateurs, gardes du corps et autres, sont aux frais de l’Etat. Comme Cécilia qui utilisait la carte de crédit de la caisse de dépôt, qui paient les divertissements du fils ou de la mère de Carla Bruni ? Sur ce point, plusieurs observations et remarques : certains cadeaux de Bolloré par exemple utilisation de l’avion de l’entreprise peuvent être qualifiés de recels d’abus de biens sociaux, et, les avantages qu’accorde sarkozy à ses amis, peuvent constituer des détournements de biens publics. En effet, en quoi le voyage de jean marie bigard peut il être d’intérêt général ? Sarkozy appauvrit notre pays en utilisant l'argent des contribuables

Après les propos "Moi je veux", "Moi je dis", "Moi je ferai... " , ses actes illustrent sa pensée "L'Etat c'est moi". Avec sa meute de courtisans (médias, hommes d’affaires, gens du spectacles...), "Le roi s'amuse" . " Le sarkozysme est un absolutisme. Le Parlement est devenu une chambre d’enregistrement purement formelle, comme sous Louis XVIII. Quant au gouvernement, il ne gouverne pas. C’est une équipe de figurants et de potiches. Martin Hirsch est opposé aux franchises, mais elles sont en vigueur. Fadela Amara trouve les tests ADN "dégueulasses", mais ils passent. Rama Yade explique que "la France n’est pas un paillasson", mais Kadhafi vient pourtant narguer la France. Les ministres agitent la marionnette. Cette présidence me fait penser aux Romains de la décadence. La classe dirigeante festoie pendant que le peuple peine à boucler ses fins de mois. C’est un spectacle à la Dallas, une série B de mauvais goût.[…] félicitations à Poutine, révérence à Bush, tapis rouge à Kadhafi, obséquiosité devant l’argent-roi " (Arnaud Montebourg liberation.fr mercredi 2 janvier 2008). Sarkozy tente de détourner l’attention du peuple sur ses turpitudes en étalant sa vie privée, alors même qu’il avait promis, en janvier 2006, d’observer "la plus grande discrétion" sur sa vie privée. Mises en scène permanentes de sa vie privée (Disney), qui sont d’un ridicule. Les amours de sarkozy, lamentable déballage, un roman- feuilleton télévisé de série B qui n’intéresse que les plus niais des Français.

Un Président "du show-biz", aux incessants joggings, faussement décontracté qu'il en devient vulgaire : novembre 2007 à Guilvinec sarkozy disant à un pêcheur "Qui a dit ça? C’est toi qu’a dit ça? Ben descends un peu le dire, descends un peu…". Sarkozy a la frénésie de ceux qui finalement ont peur du silence, de la solitude, de l'ange qui passe, de la réflexion. Au niveau international c’est la honte de la France, par exemple à Moscou, en octobre, il tutoie "Vladimir" Poutine en pleine conférence de presse celui-ci lui répond par le vouvoiement, obligeant sarkozy à dire ensuite "M. Poutine".

Sortez le clown ! (après avoir vu les pyramides il nous propose une politique de civilisation), marre de son arrogance, aux comportements ostentatoires avec ses déferlantes médiatiques, "Je suis le Président, donc je fais ce que je veux.". Sarkozy nous promet pour demain la dépénalisation du droit des affaires, le déverrouillage des 35h, le bouclier sanitaire (plus prendre en charge à 100% les maladies les plus invalidantes) , mais ce n’est pas cela que veulent les Français. Ils souhaiteraient que les problèmes de pollution soient sérieusement pris en considération et non comme ce grenelle de l’environnement qui accouche de mesurettes et toujours pas de clause de sauvegarde sur le maïs OGM. Les associations constate, également, un retard sur le calendrier du plan alzheimer. Oui, les Français sont impatients de changer de régime politique ou, pour le moins, que des réponses concrètes soient apportées à leurs problèmes quotidiens, aux premiers desquels peuvent être cités le chômage et le pouvoir d’achat (parfois, ils sont liés).

Publié dans Sarkozy (divers)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Non, Candide... (curieux, je retrouve encore mon bon Voltaire, celui qui écrivait : "criez et faites crier) ne désespérons pas. Il se crée une petite blogosphère anti-Sarko, j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire. Je pense et dis grosso modo les mêmes choses qu'ici. Il est faux de penser que les blogs ne sont pas lus, qu'ils aient une influence est une autre question. Sarko est un concentré de vulgarité, plus répugnant encore que Berlusconi, c'est dire !
Je n'ajouterais rien d'autre sinon que "ce n'est pas mon président" (titre d'un bon blog que j'ai référencé sur ma liste "amitiés sélective".... tout en sachant très bien que les "zéléfans" dont certains sont passés avec armes et bagages chez Sarko (y compris DSK, bien au chaud avec salaire de nabab, lui aussi pendant 4 ans 1/2) ont drôlement savonné la planche de Ségolène Royal. Et ils continuent ! Delanoë  ? ridicule ! il peut bien se présenter à la direction du PS, il n'aura pas ma voix. Je n'ai pas repris ma carte du PS et adhéré à "Désirs d'avenir" dans la foulée, pour élire un clown. Très bon à Paris mais ensuite : seuil d'incompétence du fameux principe de Peter.
ça fait du bien au moral de se mettre en colère !
Répondre
B
Vraiment exellent ... ça fait du bien de lire ça. Je ne le supporte plus Sarko ! Amicalement
Répondre
C
A quoi ça sert nos blogs pas si cons si personne ne les lit . A quoi ça sert de ne pas être dupe? Quand soufflera t il vraiment le "vent nouveau"? VRAIMENT NOUVEAU !
Sommes nous tous  auto-censurés? A moitié "demeurés" Exangues?
Demain existera t il, sourire aux lêvres, joie de faire, de créer, de vivre sans écraser son voisin? VIVRE sans Saloperies?
Bien à vous......Le Veilleur infatigable.
Répondre
J
BRAVO !
 
jf.
Répondre